Archives de catégorie : Digital

RP digitales et influenceurs : quels bénéfices ?

Très régulièrement le sujet des RP digitales et leurs possibles avantages, revient, aussi bien dans nos réseaux, qu’en prospection. Rien de nouveau concernant les RP, même si le marketing d’influence leur donnent une second souffle. Au delà de promouvoir une marque, c’est une manière d’identifier les meilleurs relais et faire résonner le contenu, apporter une vraie notoriété (tellement recherchée). Finalement ce que souhaite savoir une marque ou une entreprise, c’est si d’engager une campagne de PR et de marketing d’influence aura aussi des bénéfices sur le SEO… En soit les impacts sont multiples, mais quels sont-ils et comment ça fonctionne ?

RP digitales et influenceurs quels bénéfices

Les effets des RP sur le SEO ?

Google prend grandement en compte la réputation d’un site web ou d’un blog. Il s’agit aussi bien entendu de la pertinence et de la qualité du contenu . En effet 2 éléments sont à mémoriser pour que vous obteniez une bonne position dans les moteurs de recherche :

– Un contenu attrayant, avec une histoire qui suscitera de l’intérêt et de l’émotion (type storytelling).
– Créer des liens entrants de sites avec de l’autorité, des sources crédibles et dont Google a confiance.

Ces critères conduisent à un meilleur positionnement dans les résultats du moteur de recherche. D’ailleurs plus les liens (de qualité) seront nombreux et plus vous chasserez les résultats négatifs dans les résultats de Google (s’il y en a bien entendu).

Les liens provenant de sites importants sont très prisés. Mais il est plus facile aussi de développer des relations avec les utilisateurs de plateformes sociales comme Facebook, Twitter pour gagner du lien entrant.
Le partage étant primordial, surtout en créant du contenu tendance, les RP peuvent ainsi profiter au SEO grâce à la mise en avant sur les réseaux sociaux. Tout ce cheminement peut alors générer du trafic vers votre site et va alors contribuer au SEO.

Et les influenceurs dans tout cela ?

Et tout cela mène à une sélection plus stricte de votre part. En effet il va être indispensable de sélectionner des blogueurs et/ou influenceurs selon différents critères, par exemple :

– Son taux d’engagement que prodiguent ses publications sur les réseaux sociaux
– Le niveau de confiance des internautes, et donc les avis
– La taille de ses communautés, il faut un minimum même si l’on parle de micro-influenceurs qui génèrent plus d’engagement que les macro-influenceurs la plupart du temps.

La relation dans le temps avec les influenceurs devient alors plus que primordiale (relire notre article Cultiver sa relation avec les influenceurs sur le web)

Après la lecture de cet article vous allez très certainement repenser à bien intégrer les influenceurs dans votre stratégie de RP (enfin nous l’espérons)…

Les médias sociaux dans le processus inbound marketing

Les médias sociaux ont une part prépondérante dans une stratégie digitale. Ce sont des espaces d’audiences très intéressants, notamment pour la viralité et ou les entreprises ont un intérêt certain à y être présent. Une présence oui, mais dès lors qu’il faut élaborer une vraie stratégie c’est un petit peu plus ardue. C’est une question importante à se poser, est-ce judicieux d’utiliser les médias sociaux dans une stratégie d’inbound marketing ? La réponse est plutôt positive, nous allons maintenant voir pourquoi.

Les médias sociaux dans le processus inbound marketing

Une constance des publications organiques et de la publicité payante pour recruter de nouveaux fans/followers

C’est une réalité, et nous en avons déjà parlé sur ce blog, la constance et la régularité paient sur les plateformes sociales.Dans un premier temps il s’agit de faire grossir ses communautés. Ensuite grâce à des campagne type social ads (Facebook, Twitter etc…) il sera envisageable de transformer des nouveaux contacts en prospects. Les groupes et communautés sont à ne pas négliger non plus, ces espaces permettent de suivre de nouveaux contacts et de les identifier rapidement.

Relayer les contenus blog régulièrement via les médias sociaux

Les médias sociaux ont une efficacité reconnue pour activer la e-réputation d’une marque, de procurer de la viralité en vue de générer des leads qualifiés. De ce fait faire du push actif très régulièrement donnera un impact encore plus important à vos contenus marketing et ainsi avoir une chance d’obtenir des contacts de qualité.

Les médias sociaux comme support de relation clients

Vos médias sociaux sont une extension de votre site/blog et permettent d’être le point névralgique de votre communication. C’est un moyen aussi de fidéliser vos clients, avec de l’information utile. A noter que, de plus en plus de marques ou entreprises utilisent les plateformes sociales pour l’optimisation du suivi client.
Vous pourrez alors glaner de précieuses informations et affiner votre stratégie client au fil du temps. De plus c’est un excellent moyen pour les futurs prospects potentiels d’observer votre façon de traiter l’aspect commercial. Attention il faut être réactif et avoir un community management irréprochable !

Blogging, Content Marketing, Social media, Relation client, E-Réputation, tous ces aspects rentrent en ligne de compte pour une bonne stratégie d’inbound, pensez-y !

[Etude] Open Forum ou une stratégie de content marketing en or

Open Forum est un site édité par American Express : lancé en 2007, il est devenu un réel lieu de rencontre pour tous ceux cherchant des informations pratiques sur la façon de mener leur business. Incontournable pour les entrepreneurs et autres dirigeants d’entreprises, cet espace fédère une communauté de grande dimension pour alimenter son contenu.

Retour sur une stratégie de contenu à succès

La démarche d’American Express lui aura permis de se positionner comme un vrai media. Ce succès, il s’est construit avant tout grâce à une stratégie de contenu orientée client. Le but en 2007 était simplement de fournir de l’information et d’entretenir un lien avec les titulaires d’une carte American Express. L’optique était notamment et surtout, via ce contenu, d’aider les petites entreprises à réussir. Le constat était simple : si ces dernières réussissent, elles aident American Express à croître également. Open Forum, fort d’une popularité grandissante, a ensuite été ouvert aux non-détenteurs de la carte, par le biais de Linkedin notamment. Le site accueille à date des centaines de milliers d’utilisateurs qui consomment ses contenus par le biais des différents médias sociaux. Il fonctionne par ailleurs un peu comme un réseau social, puisque qu’il est possible de suivre ses connexions préférées, qui peuvent également vous suivre en retour.

La classification du contenu

Le niveau d’information est aussi calibré grâce à des bulletins d’informations qualifiés qui viennent enrichir le marketing de contenu. Chaque utilisateur est encouragé à poser des questions dont les réponses sont à partager avec la communauté. Et, avec une communauté incarnée par des compétences fortes en certains domaines, les réponses ont à la fois une fraicheur et une utilité directes. Des conseils par des experts pour d’autres experts, sont donc alimentés au quotidien. Ce site constitue ainsi un programme très innovant qui a fait ses preuves quant à la valeur commerciale de la marque American Express (fournissant un contenu utile), mais aussi quant à celle de leurs clients. On peut y trouver par exemple des vidéos qui donnent des « tips » sur comment créer plus d’engagement sur les plateformes sociales, exactement comme un blog de conseils autour du sujet du social media.

[Etude] Open Forum ou une stratégie de content marketing en or

Du content marketing au media collaboratif

Via Open Forum, American Express a bien compris que ses clients, qui font sa communauté, est une force : telle un « chef d’orchestre », la marque y pose et traduit des questions diverses qui sont partagées, qu’il s’agisse de gestion de flux de trésorerie, de faire des projections annuelles, de l’acquisition de nouvelles affaires, de contentieux. Des conseils sur la gestion des affaires, mais aussi quant à l’obtention d’une ligne de crédit. Ce qui est l’objectif intrinsèque d’American Express, qui, en consolidant des entreprises plus fortes, bonifie sa clientèle et la rentabilise dans le temps. Néanmoins, le conseil ne se place pas exclusivement autour de l’argent : qu’il s’agisse de leadership, de SEO, d’image de marque, tout ce qui fait l’intérêt à un moment ou à un autre de la vie d’une entreprise, est abordé. En ce sens, des articles signés comme de la curation externe sur des vidéos ou infographies de différents contributeurs, sont également publiés : ils valorisent un puits de connaissances incontournable pour suivre des tendances commerciales et autres idées à explorer pour un entrepreneur. Open Forum ne se positionne plus ici comme simple fournisseur de contenus, mais comme media, et comme vecteur d’influence. Aussi, il explore donc totalement la logique de User Generated Content (à ne pas confondre avec le CGC ou Contenu généré par les consommateurs.

[Etude] Open Forum ou une stratégie de content marketing en or

Une popularité dopée par une stratégie sociale multi-réseaux

En jouant le jeu de la communauté mais aussi du networking virtuel, Open Forum permet de trouver ses contacts et de créer des cercles : leur visualisation permet d’alimenter son personal branding sur des évènements auxquels il est possible de participer IRL (In Real Life), ou virtuellement s’il s’agit de webinaires par exemple. Avec la fonctionnalité Connectodex, le site permet également de se servir de ses connexions pour trouver des partenaires ou associés. C’est en tant qu’alliée et véritable outil de l’entrepreneur, que la société American Express se positionne plus largement : en effet, elle parraine aussi le Small Business annuel, ainsi que d’autres forums. Le réseautage lié à l’event et l’éducation des affaires par l’intervention d’experts (journalistes et autres) est parfaitement intégré dans cette dynamique de marque, dont la stratégie est inégalée en terme de content marketing.

Vous vous sentez inspirés ? Nous retenons ici les points majeurs suivants
– Le public est le coeur de la démarche
– La chaîne sociale réelle renforce la pertinence des contenus au sein de la communauté
– Instantanéité et écoute des commentaires
– L’expertise externe fait autorité
– Le public B2B est un consommateur « comme les autres » (pas d’opposition B2B / B2C)

Comment utiliser les insights sociaux pour optimiser son image de marque ?

Aujourd’hui, l’image d’une marque n’appartient plus à la marque elle-même, mais à ses consommateurs.

L’e-réputation d’une marque est forgée par ce qu’ils en disent. Un des enjeux majeurs du marketing est de comprendre ses consommateurs. Pour cela il faut les écouter. C’est ainsi que l’on identifiera des insights.

Un insight social est un enseignement tiré d’une observation et d’une analyse de ses consommateurs et de sa cible sur les réseaux sociaux. Il permet de guider la prise de décisions marketing et stratégique, et donc entre autres d’optimiser son image de marque.

Comment utiliser les insights sociaux pour optimiser son image de marque_

Veiller sur soi mais surtout : sur ses consommateurs

Faire un état des lieux de son image et contexte de perception

Avant de vouloir améliorer son image de marque, il faut la comprendre !

Déterminez des grandes thématiques de veille qui vont vous permettre d’analyser votre image telle qu’elle est perçue.

Cela englobe votre nom de marque, vos produits/services, vos événements et campagnes de communication, et éventuellement vos dirigeants et votre marché.

Tout ceci dans le but de comprendre :

  • Comment votre marque est-elle perçue ?
  • Qui sont les influenceurs qui parlent de vous ?
  • Quels sujets et tendances sont associés à votre nom et vos produits ?

Apprendre à mieux connaître son audience

Nous sommes sans cesse à la recherche d’informations sur les personnes auxquelles nous voulons nous adresser.  De quoi parlent-ils ? Quels sont leurs besoins ? Leurs attentes ? Leurs freins et motivations ?

Les différentes plateformes sociales nous permettent facilement d’observer et d’analyser comment nos consommateurs se comportent et interagissent entre eux.

Les contenus qu’ils partagent, les publications qu’ils aiment et les messages qu’ils échangent sont autant d’occasions pour mieux connaître notre cible, et d’opportunités pour mieux l’engager.

Différents types d’analyses

Les insights pertinents pour votre image peuvent provenir de différentes veilles et analyses. En voici quelques exemples.

Analyse de sentiment

Comprendre avec quelle tonalité votre cible parle de vous ou de vos offres sur les médias sociaux : de manière positive, négative, neutre…

Une manière très brute de le mesurer est en s’intéressant aux réactions Facebook. Si vos publications reçoivent principalement des « Grr » ou des « Triste », on peut facilement déduire que vos contenus ne plaisent pas aux internautes (à moins que ce ne soit l’effet voulu).

Des solutions de social media monitoring peuvent pousser la mesure de sentiment beaucoup plus loin, grâce à des algorithmes capables d’analyser la sémantique de chaque tweet, chaque statut, pour en déduire le sentiment de l’auteur.

Analyse de votre part de voix par rapport au marché 

Veiller ce qu’il se dit sur vous est intéressant, mais une fois mis en contexte, c’est encore plus intéressant !

Comparez les mentions que vous recevez avec celles de vos concurrents, afin de comprendre ce que vous faites de mieux et de moins bien.

Idéal pour éviter de reproduire les échecs de la concurrence, et pour s’inspirer de leurs succès.

Analyse des influenceurs de votre communauté

Parmi vos consommateurs se cachent peut-être des ambassadeurs en devenir !

Si vous remarquez des personnes parler positivement de votre marque et recommander vos produits, il est important de prendre le temps de les remercier.

Analyse des tendances 

Les tendances permettent de prendre du recul par rapport aux conversations, afin d’identifier des corrélations et points communs.

Ils permettent de comprendre le contexte dans lequel votre marque fait parler d’elle. C’est surtout l’opportunité de remarquer les points communs que partagent les membres votre audience lorsqu’ils mentionnent votre produit ou votre marché.

Quelle caractéristique mettent-ils le plus en avant ? A quel besoin font-ils le plus allusion ?

Savoir passer à l’action

Les insights sociaux ne servent à rien s’ils ne débouchent pas sur une prise de décision.

Si vous vous rendez compte que de nombreux utilisateurs recommandent votre marque sur les réseaux sociaux, peut-être qu’un programme de parrainage pourrait dégager de nouvelles opportunités.

Si un aspect de votre offre est fréquemment mentionné positivement, il serait intéressant de le mettre en avant lors de votre prochaine campagne. Si votre cible parle d’un événement à ne pas manquer, votre entreprise aurait tout intérêt à y être présente.

Un exemple concret : la marque Haulotte s’est rendue compte qu’elle était fortement mentionnée sur Instagram. En effet, une communauté d’Instagrammeurs partageait des belles photos de leurs produits, dans des mises en situation travaillées, et qui généraient beaucoup d’engagement.

Pourtant Instagram ne semble pas le réseau le plus évident lorsque l’on vend des chariots élévateurs ! Depuis, la marque a créé son compte, publie régulièrement et partage les photos de sa communauté. Ainsi, les insights sociaux nous permettent de challenger notre connaissance consommateur, et de trouver les moyens de communication les plus pertinents pour sa cible afin d’optimiser votre image de marque.

Quels outils utiliser ?

Chaque réseau social propose des outils pour mieux connaître son audience comme les centres d’intérêts de son audience sur Twitter et Pinterest ou les insights de Facebook et Instagram.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous équiper d’outils de veille médias sociaux, qui feront la liaison entre les différentes plateformes sociales et permettront de faire une analyse plus enrichie.

Article invité de Paul-Louis Valat Digital Marketing Consultant chez Meltwater

5 call-to-action pour votre stratégie inbound marketing

La grande finalité de l’inbound marketing (enfin presque), qu’est ce que c’est ? Recenser des leads nombreux et les convertir en demandes, contacts, souscriptions, prospects, ou encore des inscriptions à un événement ; et bien entendu tout le monde en rêve. Mais voilà avant cela il y a différents phases, voir notre article 7 phases pour une bonne stratégie inbound marketing mais aussi (et nous allons nous y intéresser) mettre les bons CTA en place sur son site ou blog. Les call-to-action pour rappel, sont des liens, boutons ou visuels qui ont pour but d’inciter l’utilisateur à réaliser une action (inscription, achat etc…)

La landing page

Cette page de destination est classique et très utilisée dans une stratégie d’inbound, mais vraiment très efficace.  En effet le but étant de cliquer le plus fréquemment vers une page qui va proposer une offre très facilement accessible, (avec un formulaire), cela peut-être un livre blanc à télécharger par exemple.

Boutons de partages sociaux

Très classique et on l’on peut en voir tous les jours, les CTA comme les boutons de partages sur les réseaux sociaux, sont aussi indispensables. Ils sont à intégrer sur les blogs, dans les billets ou même encore dans vos mails marketing. Le but étant de faciliter le partage sur les plateformes sociales.

Un CTA spécifique pour la promotion des événements

Les événements ne sont pas toujours très simples à promouvoir, malgré la diffusion et donc il en résulte un nombre maigre de participants. Un ou plusieurs Call-to-action peuvent être alors intégrés à des endroits stratégiques de votre espace, pour aider à la promotion de l’événement.

Une barre de bienvenue sur le site

Ils’agit d’un CTA simple qui peut être disposé dans la barre du site web (en haut). Tout simplement il s’agit d’une bonne entrée en matière sur le site web et un bon complément à vos autres CTA.

Un popup pour quitter votre site

Pour inciter un internaute à s’inscrire à votre newsletter (et rappeler qu’elle existe) avant qu’il ne quitte le site, il est bien de mettre en place un pop-up « last chance ». Excellent taux de conversion pour ce CTA !

Vous avez les bons CTA et les bonnes phases pour votre stratégie inbound, il n’y a plus qu’à retrousser les manches et en avant…