Archives de catégorie : Social Media

7 erreurs qu’il faut éviter de faire sur une page Facebook

Facebook vient de dépasser les 2 milliards d’utilisateurs actifs, et un bon nombre d’entreprises sont présentes sur le réseau social américain. Vous êtes entrepreneur ou une marque et n’avez pas peut-être pas forcément de présence sur Facebook (page entreprise).

Dans la pratique, il y a ce qu’il faudrait faire, et surtout ce qu’il ne faut pas faire. Voici 7 erreurs qu’il faut absolument éviter sur votre page Facebook :

Zéro objectif, vous n’avez pas de vision claire

Les objectifs c’est une base, il est nécessaire qu’ils soient quantifiables et mesurables. Il en résulte une analyse plus simple, une bonne lisibilité et des actions correctrices plus aisées à réaliser.

Vous publiez trop (10, 15, 20 fois par jour)

Dans ce contexte plus « professionnel », si vous publiez trop vous risquez de passer pour un spammeur et cela ne sera pas constructif. On peut limiter à 4 posts maxi par jour sur une page entreprise. (2 à 4). Donnez de l’informations utiles certes, mais distillez au lieu de noyer.

Vous zappez les visuels dans les publications

Agrémentez vos publications avec des vidéos, infographies, images,  c’est beaucoup engageant qu’un statut texte « seul ». C’est très basique, mais un visuel attire l’oeil, c’est une règle de base.

Vous n’avez pas une réactivité suffisante

Répondez aux commentaires, c’est aussi une règle de base. Mais en terme de timing il est primordial de répondre rapidement et pas une semaine après. C’est aussi une question de crédibilité de votre entreprise, vous engagez son image !

Vous postez des liens sans titres ou accroches

Si vous faîtes de la curation de contenu (et c’est valable aussi pour vos articles à vous) et postez sur votre page, l’accroche est obligatoire. Vous aurez de faibles chances de créer de l’engagement, vous ne susciterez pas de réactions si vous insérez un lien brut sans titre, ni rien du tout. Soyez créatif, et incitez à l’action surtout …

Vous avez synchronisé votre page Facebook avec votre compte Twitter

Ce n’est pas une bonne idée, pourquoi ?

Vous partagez vos tweets sur Facebook. Les 2 réseaux sont assez différents dans leur forme. Les posts courts sur Twitter ne sont pas adéquates à lire, les fans n’aiment pas des messages truffés de hashtags. Optez plutôt pour un outil de gestion social media, vous aurez la maîtrise de votre automatisation et de votre ligne éditoriale sur chaque réseau.

Vous pensez que vous êtes seul et que vous n’avez pas de concurrents

Vous avez un service ou un produit innovant, c’est excellent, mais attention vous n’êtes pas tout seul sur la toile et sur Facebook. C’est pour cela qu’il est impératif de regarder ce que fait la concurrence. Pour cela mettez en place une veille journalière, afin de rester dans les leaders. Vous avez aussi la possibilité de surveiller des pages fans concurrentes de la vôtre.

L’influence des vidéos marketing sur les médias sociaux

Le contenu vidéo prend plutôt bien son envol, et devient de plus en plus une évidence sur les usages en content marketing. Les réseaux sociaux aussi prennent apparemment une belle part sur l’utilisation de la vidéo. Mais qu’en est-il vraiment ? Quelle est l’influence de la vidéo marketing sur les réseaux sociaux, en relation avec l’acte d’achat notamment ?

Animoto, spécialisé en création de vidéos à récemment fait une étude sur les vidéos au sein des réseaux sociaux et de leurs utilisations. 1000 consommateurs ont été sondés, et 500 marketeurs également, pour cette étude.

Les marketing et la vidéo

– 84% des marketeurs ont produit ou encore externalisé la production d’une vidéo dans les 12 derniers mois
– 76,5% des marketeurs et des petites entreprises commerciales qui ont utilisé la vidéo disent avoir des impacts positifs
– Plus de 60% des pros du marketing indiquent qu’ils vont renforcer leurs investissements en vidéos

L’usage de la video sur les différentes plateformes sociales (social media)

– Facebook est devenue la plateforme principale pour le marketeurs en partage et distribution de vidéos
– Les vidéos ont 8,4 fois plus d’impact sur Facebook que sur les autres réseaux sociaux
– Youtube arrive en seconde position, qui reste tout de même utilisé, mais largement derrière le géant américain
– Instagram reste un choix stratégique et un usage important pour les professionnels (53,4% des marketeurs)

Pour terminer 64% des consommateurs stipulent qu’une vidéo marketing sur Facebook les a influencé récemment. La Vidéo sur les réseaux est une arme redoutable de marketing et de vente. Donc en résumé de cette infographie, Facebook est loin devant et Instagram Stories et Snapchat dominent aussi en partie dans ce cadre. On peut s’apercevoir que Youtube qui est toujours présent a perdu beaucoup de terrain, au profit d’une « social marketing » attitude bien conçue par Facebook. Tout cela nous laisse présager des tendances et peut-être d’entrevoir le principal contour sur le futur du marketing social et vidéo.

6 conseils pour savoir comment utiliser Facebook en B2B

Nous avons déjà parlé de Linkedin sur ce blog concernant la vente et la prospection en B2B (Social Selling), effectivement ce réseau social professionnel  s’y prête complètement. Mais il ne faut pas oublier Facebook dans votre stratégie, nous entendons par là la bonne utilisation d’une page entreprise dans un contexte B2B. Contrairement a ce que l’on peut entendre, Facebook peut permettre de recenser des opportunités de business dans ce cadre, bien entendu la stratégie doit être pensé pour cela. Dernièrement sur le blog SMO nous avions fait un focus sur le social commerce et comment mettre ses produits en avant sur le réseau social Américain.

6 conseils pour savoir comment utiliser Facebook en B2B

Comment utiliser Facebook en B2B ?

Penser aux objectifs

C’est très basique, mais sans les objectifs on ne peut pas gagner de clients. Ces objectifs portent surtout sur la portée, l’engagement, la viralité… Ces objectifs ont leur importance car ils sont directement liés au leads futurs, aux opportunités commerciales que vous pourrez recenser. Par exemple l’objectif peut porter sur une publication pour obtenir du trafic sur le site ou encore créer de l’engagement avec de nombreux commentaires pour vous rendre compte de ce qui compose votre audience.

Etablir une vraie stratégie de content marketing

L’utilisation de Facebook demande en premier lieu, de créer une véritable stratégie de contenu propre à ce réseau. Votre contenu sera en accord avec votre cible, et sa pertinence pourra susciter de l’engagement. Créez une valeur ajoutée, soyez créatif dans la formulation, et rédigez pour le web en structurant les choses. Il faut bien garder à l’esprit que ces contenus seront à partager sur Facebook, dans un esprit plus « corporate », et oui il s’agit de B2B.

Poster du contenu utile

Pour générer du lead, il sera indispensable de varier votre contenu. Certes, vous devez créer votre propre contenu, mais pas uniquement. La curation de contenu a aussi son importance dans votre stratégie B2B sur Facebook, en effet c’est une obligation d’apporter à vos lecteurs de l’information utile. Pensez aux sources extérieures, blogs et sites spécialisés sur des domaines connexes aux vôtres (pas des concurrents bien entendu), sur de l’information ou news. Vous allez ainsi asseoir votre expertise et ainsi renforcer votre image, il s’agit d’une étape importante de visibilité pour ensuite avoir une chance de déclencher des opportunités.

Varier le contenu

Vous allez dans la mauvaise direction si vous pensez que publier du contenu avec vos offres systématiquement va vous apporter des leads qualifiés. Absolument, il est primordial de diversifier le contenu, pour créer de l’opportunité de façon indirecte. Dans une logique d’inbound marketing, la création d’une page web avec un formulaire de contact, pourra générer du lead directement. A contrario des contenus en vidéo ou des photos sans appel à l’action évident pourront être bons pour obtenir de l’opportunité commerciale indirecte.

Intégrer les publicités Facebook Ads

Les publicités Facebbok Ads peuvent être pertinentes pour toucher une audience et donc générer des prospects intéressants. Surtout insistez sur les posts sponsorisés, c’est à dire les publications que vous allez mettre en avant avec une publicité boostée. Ces publications devront portées sur votre contenu, avec vos produits, et pas sur votre curation de contenus.Le but de l’opération étant de toucher des personnes qui ne sont pas forcément aussi des fans de votre page.

Mesurer les retombées à l’aide des KPI

C’est une certitude, et du déjà évoqué, mais sans métrics sur les retombées des campagnes et sans indicateurs-clés il est impossible de développer son business sur les réseaux sociaux. Les KPI principaux sont à définir, vous les connaissez peut-être, par exemple la portée de vos publications, le volume de ces publications, les commentaires (engagement), le nombre de clics, etc… Définissez-les pour ensuite créer des rapports. Les insights Facebook sont plutôt faciles à lire, consultez-les et faîtes-vous un point toutes les semaines pour voir l’évolution.

5 astuces pour optimiser le SMO

Le SEO est une méthode de référencement à travailler dans toute stratégie de marketing web, tout comme le SEA, et bien entendu aussi le SMO. SMO veut dire Social Media Optimization (qui est d’ailleurs l’essence même de ce blog) c’est un ensemble de techniques pour amener des lecteurs sur des contenus de site web et ce grâce à la promotion de ces liens par les médias sociaux. (voir notre descriptif SMO et référencement : quézako ? )

Ce sont des méthodes intéressantes pour améliorer la visibilité et elles sont très complémentaires avec le SEO (Optimisation pour les moteurs de recherche). Ce sont deux leviers marketing qui doivent être pratiqués main dans la main.

Que ce soit en terme de visibilité ou d’acquisition de trafic il y a quelques astuces à mettre en place par les entreprises en matière de SMO :

Favoriser le partage des contenus

C’est assez basique mais terriblement efficace ! Nous voulons parler ici des boutons de partage sur les réseaux, ils doivent être facilement accessibles pour partager les contenus, sans cela il sera très fastidieux de les repartager. Il en résultera finalement que très peu de partage sur les plateformes sociales (moins nombreux en tout cas), donc à méditer de suite …

Ne pas négliger les hashtags

Les hashtags (les bons) vont favoriser le référencement des publications. Ils améliorent donc la visibilité de ces dernières et des comptes, bien les exploiter augmentent les chances de retweets, partages et de bien remonter sur des sujets tendances etc…. Pour bien les utiliser et les optimiser on peut se référer à notre article Gérer ses hashtags sur les réseaux sociaux

Commenter sur les réseaux sociaux et participer

Une chose importante dans la stratégie SMO c’est de participer aux conversations sur les médias sociaux via des sujets connexes à sa spécialité. D’une part cela renforce l’expertise de l’entreprise et d’autre part la notoriété s’en ressent. Bien entendu il est nécessaire d’apporter de la pertinence, et de la crédibilité à vos propos.

On oublie pas l’outil Scoopit !

Scoopit à l’origine est une plateforme de curation de contenu. Les scoops (dans les topics) sont très bien référencés avec l’aide des commentaires et insight. De plus le partage sur les médias sociaux se réalise très facilement depuis Scoopit…

L’UGC est une technique intéressante à introduire pour améliorer le SMO

Le processus de co-création, est assez simple à mettre en phase, et il est toujours plus facile de penser avec ses utilisateurs à des contenus vidéos, images etc… C’est ce que l’on appelle le User Generated Content, le contenu est par exemple produit par les visiteurs et/ou utilisateurs sur les espaces à vocation communautaire comme les réseaux sociaux.

Les médias sociaux sont efficaces certes, mais ne doivent être les seuls leviers marketing, ils ne suffisent pas dans une stratégie globale, les autres leviers doivent être exploités.

 

Les plateformes sociales les plus propices au marketing d’influence

Le Marketing d’influence 2.0 s’est frayé un chemin dans différents secteurs d’activités, c’est indéniable. La viralité qui est prodiguée par les influenceurs ou les micro-influenceurs est puissante, et cela devient quasiment un métier à part entière notamment sur les réseaux sociaux. Nous avons eu dernièrement la chance de publier L’ étude sur les tendances de l’influence 2.0 par Traackr  sur notre blog  qui permettra d’aller plus loin sur le sujet.

Mais quels réseaux et médias se prêtent le mieux aux leviers d’influence ?

Instagram

Ce média est devenu la plateforme phare et source de créativité pour les marques. On peut y voir le savoir-faire de la marque, et la mise en lumière de leurs produits. Récemment Reech (plateforme d’influence) avec son étude sur les influenceurs et les marques, a évoqué le fait que Instagram était le réseau préféré des influenceurs. En effet de manière généraliste Instagram est très très plebiscité, selon cette même étude de Reech les influenceurs ont déclaré que (pour 61 % d’entre-eux), c’est sur cet espace que se trouve le coeur de leur communauté et pour 58% « qu’il s’agit du réseau qui leur permet d’être le plus créatif ». Les communautés de blogueurs se sont bien accaparés la plateforme et monétisent leur audience pour des marques très connues, ce qui rend attractif le jeu de l’influence. La réussite des processus de marketing d’influence sur Instagram par exemple, repose sur une bonne analyse des hashtags et surtout de bien les monitorer (afin d’identifier les influenceurs pertinents pour la marque).

Twitter

Par son instantanéité et ses fortes communautés d’experts, Twitter est propice aux programmes de marketing d’influence. On peut y recenser des influenceurs dans différents domaines. Les influenceurs, pour bien les identifier et les choisir, doivent être catégorisés. En effet c’est une cartographie avec des catégories comme « experts social media », « blogueurs » ou encore « célébrités » qui seront classées en sous-catégories (analystes, stratège etc…). Cette cartographie permet de savoir à qui l’on va s’adresser et comment, et de faire passer le bon message adéquat au bon influenceur.

Facebook

Le géant mondial des réseaux sociaux, reste tout de même une valeur sûre pour l’influence 2.0. Il s’agit d’un mass-média, et avec ces 1,8 milliards d’utilisateurs il y a forcément des futurs prospects de la marque qui évoluent dessus. Une déduction finalement logique et mathématique, la puissance de Facebook en fait un effet de levier conséquent pour des campagnes de marketing d’influence ( produits de grandes consommations ou encore pour le High-Tech). Selon l’Etude Reech Facebook arrive juste derrière Instagram quant aux plateformes préférées des influenceurs. Nous restons dans le giron du géant Américain, puisque Instagram appartient officiellement à Facebook.

Les campagnes de marketing d’influence se généralisent pour les marques sur les réseaux sociaux, les modèles évoluent, et 2017 sera à nouveau le théâtre de belles campagnes d’ambassadeurs d’entreprises et de marques.

Les plateformes sociales les plus propices au marketing d'influence_