#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d’influence

Le marketing d’influence sur les médias sociaux, un sujet très à la mode qui était le thème de notre conférence, à la journée Influence Day 2016 à Paris (organisée par Veille Mag). Charlotte Clemens Sales Manager France/Benelux de Talkwalker a présenté, avec moi-même Anthony Rochand de LEW, les différentes étapes pour mettre en place une campagne de marketing d’influence (en 45 minutes). Pour mémoire Talwalker est une plateforme puissante d’analyse et d’écoute sur les médias sociaux, afin de trouver toutes les informations stratégiques pour sa marque.

Petit retour sur cette table ronde, avec quelques extraits sur les bonnes et les mauvaises pratiques.

Ce qu’il faut éviter dans une stratégie :

  • Envoyer des mails non personnalisés à des futurs influenceurs, ils ne seront pas lus. C’est qui vous serez considéré comme un spammeur …
  • Mettre de côté la veille sur Twitter …
  • Insérer trop de hashtag dans vos publications, le meilleur moyen pour que vos tweets ne soient pas partagés
  • Se lancer dans une campagne d’influence sans avoir réalisé une cartographie précise des influenceurs. Cela revient à ne pas avoir d’objectifs.
  • Ne pas avoir une idée précise de son programme influenceurs pour créer un partenariat efficace (dotations, moyens ?)
  • Penser que les médias sociaux seront à 100% le moyen utilisé pour une campagne, il y a l’aspect IRL qui est à prendre en compte.

Les bonnes pratiques dans une campagne de marketing d’influence :

  • La personnalisation des mails est primordiale, il est nécessaire de penser au contenu qui sera envoyé aux futurs influenceurs. Poster un commentaire sur leur blog s’ils en possèdent un est un moyen pour débuter les échanges, dans la plupart des cas ils vous répondront.
  • Mettre en place une véritable veille sur Twitter et monitorer les hashtag, cela donne une possibilité d’identifier les comptes d’influenceurs potentiels. La veille portera sur les comptes qui participent sur votre thématique de façon soutenue. De ce fait ces individus engagent la conversation avec leur communauté.
  • Le contenu des tweets est à soigner, la structure sera déterminante pour intéresser les influenceurs (pas plus de 2 hashtag). Donner du sens est essentiel, les tweets doivent refléter avec précision le sujet que l’on évoque. En complément de Talkwalker, l’utilisation d’outils comme Tagboard est pertinente pour en mesurer les retombées.
  • Réaliser une cartographie d’influenceurs … qui souhaitez-vous cibler ? Une première segmentation est à faire (youtubers, blogueurs, experts social media, célébrités, journalistes…), puis une deuxième (en poussant l’analyse) en déterminant les différents profils d’individus. En effet cette classification précise va permettre de cerner la façon d’interagir avec eux et donc d’affiner la stratégie.
  • Se faire une idée précise du partenariat à proposer à un influenceur (dotation, revenus, échanges de visibilité)
  • Etre physiquement présent, et rencontrer les futurs influenceurs, cela scelle le futur partenariat, et permet de cultiver, de faciliter le maintien de la relation dans le temps. Rien ne remplacera la poignée de main et l’échange en direct.
  • Définir des indicateurs (KPI) pour mesurer vos retombées et calculer le ROI. C’est indispensable pour mener à bien votre stratégie de marketing d’influence.
  • Communiquer ses résultats aux influenceurs concernés, toujours pour maintenir une bonne relation (efficacité).

En conclusion certaines règles sont à prendre en compte pour réussir à mener efficacement ses campagnes de marketing d’influence.

Chaleureux remerciements à Charlotte Clemens et Albane Flamant de Talkwalker Fr ainsi qu’à Jacqueline Sala de Veille Mag (Organisatrice).

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d'influence

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d'influence

 

 

Anthony Rochand

Consultant Marketing Digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *