Archives par mot-clé : contenu

La convergence du Marketing de contenu et des RP

Le contenu est roi, c’est une expression que nous entendons souvent mais qui est une réalité. Créer du contenu et faire parler de sa marque est un graal convoité par les entreprises, et surtout, les relations presse font partie de ce processus. Les RP sont souvent au coeur du cheminement de la diffusion de contenu. L’objectif est simple finalement : produire un message pertinent pour la marque, le relayer, et créer une viralité importante. C’est pour cela que les RP et le content marketing doivent établir une convergence. Habituellement et plus traditionnellement ces 2 volets sont travaillés séparément.

Voici 4 conseils pour optimiser et faire fonctionner ensemble les RP et le content marketing.

Etoffer et enrichir la stratégie de contenu

Le communiqué de presse n’est pas mort mais n’est plus suffisant pour se démarquer en RP.  Une réelle stratégie de contenu est de plus en plus encline à être mise en place  pour compléter le CP dans son ensemble. Générer des interviews via des vidéos ou des focus écrits,  peuvent être pertinents pour les journalistes, et devenir ainsi une véritable plus value.

Tisser des relations avec les influenceurs sur le web

La création de la relation avec les « influenceurs » sur les réseaux sociaux et le web en général, est une étape importante pour vos RP. Toutes les forces sont concentrées vers ces « connecteurs »qui agissent en véritable leviers marketing pour vous. Le contenu qualitatif va s’inscrire dans une vraie logique, ainsi aider à la bonne marche de la relation avec ces connecteurs. On peut envisager de créer un e-book, un livre blanc, une interview, qui seront à même d’être partagés. Il est important de demander très clairement aux influenceurs de relayer votre contenu si vous le jugez pertinent.

Pour l’intégrer efficacement nous avions d’ailleurs vu cela dans un précédent article Bâtir sa stratégie d’influence sur les médias sociaux pour une entreprise

Les réseaux sociaux sont des canaux de diffusion à ne pas négliger (et aussi pour le référencement naturel)

Pour les RP les plateformes sociales sont quasiment incontournables. Pourquoi ? Partager les contenus de ses rp sur ces réseaux va grandement améliorer le référencement (SMO) et va permettre de pouvoir toucher aussi de façon directe l’audience.  Par exemple il est important d’intégrer à vos contenus et CP des liens vers votre blog et site pour créer des backlinks. Vous améliorez considérablement aussi les chances de gagner du trafic vers votre site web.

Pensez encore aux autres canaux de diffusion comme l’emailing.

L’ e-mailing, étant toujours efficace,  sera un canal à prendre en compte, c’est encore un bon moyen pour toucher sa cible. En en faisant une utilisation intelligente (segmentation de contacts et template optimisé). Il est bien entendu indispensable de créer et d’avoir à jour des fichiers de contacts presse (des outils peuvent aussi vous aider en ce sens). Le CP ou contenu spécifique sera intégré dans le corps du message, et également des visuels en pièces jointes par exemple.

La force combinée du content marketing et du social media

Dans l’évolution du digital aujourd’hui il est difficilement concevable de construire sa stratégie de content marketing sans y intégrer les médias sociaux. La stratégie de contenu dans son cheminement est une extension de la stratégie social média, en d’autres termes l’un ne va pas sans l’autre et nous allons voir pourquoi.

Le contenu marketing se place en amont de la stratégie de diffusion sur les médias sociaux : Le contenu est le moteur et la base de votre présence, si vous n’avez pas de matière à diffuser cela sera stérile.

Les médias sociaux impactent la visibilité des contenus marketing : Les plateformes sociales sont des excellents leviers pour mettre en valeur les contenus. C’est d’ordre mathématique, si nous prenons l’exemple de Facebook les utilisateurs sont très nombreux (pour ne pas dire que ce nombre est considérable) et cherchent des informations utiles, des articles de blog qui les intéressent. Ils sont nombreux à interagir, donc c’est là ou il faut être.

La veille sur les médias sociaux est inspirante : En mettant en place une veille efficace vous pouvez trouver l’inspiration et des idées pour vos articles de blog et votre contenu. Et comment ? En surfant sur l’actualité et sur des tendances émergentes de votre secteur. C’est en opérant sur une veille active (et concurrentielle par exemple) que vous puiserez des idées de contenus marketing.

Les médias sociaux permettent de recycler et de repartager vos billets ou articles : Vous ne posterez pas qu’une seule fois vos articles, vous aurez justement la possibilité avec les médias sociaux de les republier à d’autres moments. Ces sont des actions efficaces pour accélérer votre stratégie de contenu, un peu de recyclage à bon escient est toujours bon.

Avec ces quelques constatations vous comprendrez que le content et le social media sont des moyens et leviers difficilement dissociables. Ils sont plutôt amis que ennemis. En conclusion, faîtes en sorte d’en faire une arme imparable dans vos stratégies.

 

 

Pièges à éviter pour son plan de marketing de contenu

C’est une évidence, votre contenu sur le web doit être pertinent, et de ce fait votre stratégie de content marketing bien pensée en amont. Les entreprises et les marques ne se posent pas toujours suffisamment la question. Nous nous sommes penchés sur le sujet, en s’appuyant sur nos expériences clients.

Il y a différents pièges à contourner et surtout différentes erreurs à ne pas commettre, comme pour votre stratégie social média d’ailleurs, nous avions évoqué ce point dans l’article Les erreurs social media à éviter

Publier du contenu sur votre blog et le laisser vivre tout seul : En pensant que votre article ou billet obtiendra de l’audience ou de la viralité avec juste une bonne rédaction, vous faîtes fausse route. Bien entendu que la qualité de votre contenu a son importance mais le push de ce contenu vers les différentes plateformes  sociales est primordial. Et ne le poussez pas qu’une seule fois, variez les horaires et le timing, vos abonnés ne l’ont peut-être d’ailleurs pas vu à la première publication.

Ecrire sur des thématiques et sujets souvent traités : Malheureusement sur des sujets déjà traités de trop nombreuses fois, vous risquez de ne pas faire mouche. Faîtes des recherches sur Google, si vous obtenez de multiples résultats et liens sur une même actualité, ce n’est pas le bon plan. Ou bien encore vous avez la possibilité d’attaquer ces sujets sous un angle différent, il s’agit d’avoir les bonnes réflexions et bonnes questions avant de traiter un sujet.

Vous ne connaissez pas ou mal votre audience : C’est un piège fréquent, on se lance sans même connaître sa cible et ses communautés. Il y a une différence entre l’audience que vous pensez être celle de vos réseaux et l’audience réelle. Qui vous souhaitez toucher ? A qui va s’adresser le contenu de manière générale ? Réalisez un petit sondage ou questionnaire en ligne à destination des personnes de votre réseau pour en savoir plus, et pour y voir plus clair dans la stratégie à adopter dans le futur.

Vous négligez votre budget marketing et media : C’est indispensable d’avoir un peu de budget pour vos campagnes marketing. Que ce soit concernant des Facebook Ads ou encore des outils marketing. C’est un effort à faire, si votre contenu est impactant, il le sera encore plus si vous investissez intelligemment dans des outils et achats médias bien ciblés.

Le manque de constance : Nous avons pu déjà effleurer le sujet dans un précédent article, la constance est déterminante. Le contenu doit être produit régulièrement en terme de fréquence. En revanche ne publiez pas pour publier, ce n’est pas la peine, autant ne rien produire ce sera probablement médiocre (c’est un risque). Et se forcer à produire n’est pas la bonne solution non plus, ce doit être une vraie volonté, avec une réelle motivation. A vous de déterminer le timing selon l’audience aussi.

 

La bonne optimisation de sa page Facebook

Une page Facebook est souvent à intégrer dans une stratégie social media pour une entreprise, son utilité n’est plus à prouver. Bien entendu avec les changement d’algorithme il est moins aisé de se démarquer, et sans publicité ads les portées sont moindre. Nous avons évoqué très récemment L’utilité réelle d’une page Facebook pour une entreprise et retracé les différents avantages à animer une page.

Nous allons voir avec quelques tips très simples, comment optimiser une page et de ce fait la rendre plus efficace.

La section « A propos »

Il faut savoir que cette section est très consultée. En effet ces lignes vont présenter la marque ou l’entreprise, son activité.  Cette partie est vraiment à ne pas négliger et à bien soigner. Insérez l’adresse de votre site internet, les mots qui décrivent votre activité (mots-clés). Mentionnez aussi votre blog si vous en possédez un, ainsi que vos différents autres comptes sociaux. Les « jalons » aussi sont importants, l’image de la société est renforcées avec ces mentions (récompenses, gratifications, ouvrages, création, événements…)

Le logo de profil et la couverture

Il est nécessaire que votre logo/photo soit à jour et que votre couverture également qui devra mesurer 851px  par 315px. Vos visuels devront  être identiques sur tous vos réseaux sociaux, c’est primordial pour votre image de marque et son homogénéité.

Une Url personnalisée

Une url de base est générée de façon automatique lors de l’inscription. Il est mieux de personnaliser cette url, tout cela pour votre nom de marque, comme un nom de domaine de site web finalement. De plus on vous trouvera plus facilement dans le moteur de recherche de Facebook, donc plus de visibilité pour vous.

Les avis

C’est une vrai plus-value pour votre page, les étoiles de notation et les avis ne sont pas à occulter non plus. Demandez des sollicitations à vos clients, partenaires, des personnes de votre communauté, votre crédibilité sera renforcée.

La bonne optimisation des posts

Ce qu’il faut savoir, c’est que les 18 premiers caractères des publications sur la page FB vont servir de méta titre et de méta description de la page de résultats du moteur de recherche. Pensez donc à ajouter une description pour vos contenu « textes » ou « visuels ». C’est important d’y songer …

Des campagnes pour booster vos publications (Social Ads)

L’achat de publicité Facebook Ads aidera votre page à décoller. Boostez des publications de votre cru, c’est à dire du contenu que vous produisez, mettez en avant vos produits ou services. Inutile de booster votre curation de contenu, sur des éléments qui ne sont pas réalisés de base par vos soins. Faîtes une campagne test avec de petits montants pour voir quelles sont les retombées, vous pourrez affiner ensuite votre ciblage.

La bonne optimisation de sa page Facebook

 

 

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d’influence

Le marketing d’influence sur les médias sociaux, un sujet très à la mode qui était le thème de notre conférence, à la journée Influence Day 2016 à Paris (organisée par Veille Mag). Charlotte Clemens Sales Manager France/Benelux de Talkwalker a présenté, avec moi-même Anthony Rochand de LEW, les différentes étapes pour mettre en place une campagne de marketing d’influence (en 45 minutes). Pour mémoire Talwalker est une plateforme puissante d’analyse et d’écoute sur les médias sociaux, afin de trouver toutes les informations stratégiques pour sa marque.

Petit retour sur cette table ronde, avec quelques extraits sur les bonnes et les mauvaises pratiques.

Ce qu’il faut éviter dans une stratégie :

  • Envoyer des mails non personnalisés à des futurs influenceurs, ils ne seront pas lus. C’est qui vous serez considéré comme un spammeur …
  • Mettre de côté la veille sur Twitter …
  • Insérer trop de hashtag dans vos publications, le meilleur moyen pour que vos tweets ne soient pas partagés
  • Se lancer dans une campagne d’influence sans avoir réalisé une cartographie précise des influenceurs. Cela revient à ne pas avoir d’objectifs.
  • Ne pas avoir une idée précise de son programme influenceurs pour créer un partenariat efficace (dotations, moyens ?)
  • Penser que les médias sociaux seront à 100% le moyen utilisé pour une campagne, il y a l’aspect IRL qui est à prendre en compte.

Les bonnes pratiques dans une campagne de marketing d’influence :

  • La personnalisation des mails est primordiale, il est nécessaire de penser au contenu qui sera envoyé aux futurs influenceurs. Poster un commentaire sur leur blog s’ils en possèdent un est un moyen pour débuter les échanges, dans la plupart des cas ils vous répondront.
  • Mettre en place une véritable veille sur Twitter et monitorer les hashtag, cela donne une possibilité d’identifier les comptes d’influenceurs potentiels. La veille portera sur les comptes qui participent sur votre thématique de façon soutenue. De ce fait ces individus engagent la conversation avec leur communauté.
  • Le contenu des tweets est à soigner, la structure sera déterminante pour intéresser les influenceurs (pas plus de 2 hashtag). Donner du sens est essentiel, les tweets doivent refléter avec précision le sujet que l’on évoque. En complément de Talkwalker, l’utilisation d’outils comme Tagboard est pertinente pour en mesurer les retombées.
  • Réaliser une cartographie d’influenceurs … qui souhaitez-vous cibler ? Une première segmentation est à faire (youtubers, blogueurs, experts social media, célébrités, journalistes…), puis une deuxième (en poussant l’analyse) en déterminant les différents profils d’individus. En effet cette classification précise va permettre de cerner la façon d’interagir avec eux et donc d’affiner la stratégie.
  • Se faire une idée précise du partenariat à proposer à un influenceur (dotation, revenus, échanges de visibilité)
  • Etre physiquement présent, et rencontrer les futurs influenceurs, cela scelle le futur partenariat, et permet de cultiver, de faciliter le maintien de la relation dans le temps. Rien ne remplacera la poignée de main et l’échange en direct.
  • Définir des indicateurs (KPI) pour mesurer vos retombées et calculer le ROI. C’est indispensable pour mener à bien votre stratégie de marketing d’influence.
  • Communiquer ses résultats aux influenceurs concernés, toujours pour maintenir une bonne relation (efficacité).

En conclusion certaines règles sont à prendre en compte pour réussir à mener efficacement ses campagnes de marketing d’influence.

Chaleureux remerciements à Charlotte Clemens et Albane Flamant de Talkwalker Fr ainsi qu’à Jacqueline Sala de Veille Mag (Organisatrice).

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d'influence

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d'influence