Archives par mot-clé : contenu

La bonne optimisation de sa page Facebook

Une page Facebook est souvent à intégrer dans une stratégie social media pour une entreprise, son utilité n’est plus à prouver. Bien entendu avec les changement d’algorithme il est moins aisé de se démarquer, et sans publicité ads les portées sont moindre. Nous avons évoqué très récemment L’utilité réelle d’une page Facebook pour une entreprise et retracé les différents avantages à animer une page.

Nous allons voir avec quelques tips très simples, comment optimiser une page et de ce fait la rendre plus efficace.

La section « A propos »

Il faut savoir que cette section est très consultée. En effet ces lignes vont présenter la marque ou l’entreprise, son activité.  Cette partie est vraiment à ne pas négliger et à bien soigner. Insérez l’adresse de votre site internet, les mots qui décrivent votre activité (mots-clés). Mentionnez aussi votre blog si vous en possédez un, ainsi que vos différents autres comptes sociaux. Les « jalons » aussi sont importants, l’image de la société est renforcées avec ces mentions (récompenses, gratifications, ouvrages, création, événements…)

Le logo de profil et la couverture

Il est nécessaire que votre logo/photo soit à jour et que votre couverture également qui devra mesurer 851px  par 315px. Vos visuels devront  être identiques sur tous vos réseaux sociaux, c’est primordial pour votre image de marque et son homogénéité.

Une Url personnalisée

Une url de base est générée de façon automatique lors de l’inscription. Il est mieux de personnaliser cette url, tout cela pour votre nom de marque, comme un nom de domaine de site web finalement. De plus on vous trouvera plus facilement dans le moteur de recherche de Facebook, donc plus de visibilité pour vous.

Les avis

C’est une vrai plus-value pour votre page, les étoiles de notation et les avis ne sont pas à occulter non plus. Demandez des sollicitations à vos clients, partenaires, des personnes de votre communauté, votre crédibilité sera renforcée.

La bonne optimisation des posts

Ce qu’il faut savoir, c’est que les 18 premiers caractères des publications sur la page FB vont servir de méta titre et de méta description de la page de résultats du moteur de recherche. Pensez donc à ajouter une description pour vos contenu « textes » ou « visuels ». C’est important d’y songer …

Des campagnes pour booster vos publications (Social Ads)

L’achat de publicité Facebook Ads aidera votre page à décoller. Boostez des publications de votre cru, c’est à dire du contenu que vous produisez, mettez en avant vos produits ou services. Inutile de booster votre curation de contenu, sur des éléments qui ne sont pas réalisés de base par vos soins. Faîtes une campagne test avec de petits montants pour voir quelles sont les retombées, vous pourrez affiner ensuite votre ciblage.

La bonne optimisation de sa page Facebook

 

 

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d’influence

Le marketing d’influence sur les médias sociaux, un sujet très à la mode qui était le thème de notre conférence, à la journée Influence Day 2016 à Paris (organisée par Veille Mag). Charlotte Clemens Sales Manager France/Benelux de Talkwalker a présenté, avec moi-même Anthony Rochand de LEW, les différentes étapes pour mettre en place une campagne de marketing d’influence (en 45 minutes). Pour mémoire Talwalker est une plateforme puissante d’analyse et d’écoute sur les médias sociaux, afin de trouver toutes les informations stratégiques pour sa marque.

Petit retour sur cette table ronde, avec quelques extraits sur les bonnes et les mauvaises pratiques.

Ce qu’il faut éviter dans une stratégie :

  • Envoyer des mails non personnalisés à des futurs influenceurs, ils ne seront pas lus. C’est qui vous serez considéré comme un spammeur …
  • Mettre de côté la veille sur Twitter …
  • Insérer trop de hashtag dans vos publications, le meilleur moyen pour que vos tweets ne soient pas partagés
  • Se lancer dans une campagne d’influence sans avoir réalisé une cartographie précise des influenceurs. Cela revient à ne pas avoir d’objectifs.
  • Ne pas avoir une idée précise de son programme influenceurs pour créer un partenariat efficace (dotations, moyens ?)
  • Penser que les médias sociaux seront à 100% le moyen utilisé pour une campagne, il y a l’aspect IRL qui est à prendre en compte.

Les bonnes pratiques dans une campagne de marketing d’influence :

  • La personnalisation des mails est primordiale, il est nécessaire de penser au contenu qui sera envoyé aux futurs influenceurs. Poster un commentaire sur leur blog s’ils en possèdent un est un moyen pour débuter les échanges, dans la plupart des cas ils vous répondront.
  • Mettre en place une véritable veille sur Twitter et monitorer les hashtag, cela donne une possibilité d’identifier les comptes d’influenceurs potentiels. La veille portera sur les comptes qui participent sur votre thématique de façon soutenue. De ce fait ces individus engagent la conversation avec leur communauté.
  • Le contenu des tweets est à soigner, la structure sera déterminante pour intéresser les influenceurs (pas plus de 2 hashtag). Donner du sens est essentiel, les tweets doivent refléter avec précision le sujet que l’on évoque. En complément de Talkwalker, l’utilisation d’outils comme Tagboard est pertinente pour en mesurer les retombées.
  • Réaliser une cartographie d’influenceurs … qui souhaitez-vous cibler ? Une première segmentation est à faire (youtubers, blogueurs, experts social media, célébrités, journalistes…), puis une deuxième (en poussant l’analyse) en déterminant les différents profils d’individus. En effet cette classification précise va permettre de cerner la façon d’interagir avec eux et donc d’affiner la stratégie.
  • Se faire une idée précise du partenariat à proposer à un influenceur (dotation, revenus, échanges de visibilité)
  • Etre physiquement présent, et rencontrer les futurs influenceurs, cela scelle le futur partenariat, et permet de cultiver, de faciliter le maintien de la relation dans le temps. Rien ne remplacera la poignée de main et l’échange en direct.
  • Définir des indicateurs (KPI) pour mesurer vos retombées et calculer le ROI. C’est indispensable pour mener à bien votre stratégie de marketing d’influence.
  • Communiquer ses résultats aux influenceurs concernés, toujours pour maintenir une bonne relation (efficacité).

En conclusion certaines règles sont à prendre en compte pour réussir à mener efficacement ses campagnes de marketing d’influence.

Chaleureux remerciements à Charlotte Clemens et Albane Flamant de Talkwalker Fr ainsi qu’à Jacqueline Sala de Veille Mag (Organisatrice).

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d'influence

#InfluenceDay Les médias sociaux et le marketing d'influence

 

 

6 éléments de base pour mener vos RP digitales

La façon d’aborder vos relations presse 2.0 ne s’improvise pas, il s’agit de différentes campagnes que vous devez mener régulièrement pour votre marque et ainsi faire parler de vous.

  • Préparer votre plan, votre storytelling de marque : On débute par le béaba, quel chemin avez-vous parcouru depuis la création ? Quelle est la genèse de la marque, sa naissance ? Faîtes une rédaction pour lister vos actions dans l’ordre depuis la création, pas à pas, cela peut être aussi des évènements que vous avez organisé dans le cadre de votre marque. Listez tout cela précisément.
  • La ligne éditoriale de vos communiqués ou articles que vous enverrez : Assurez-vous qu’elle soit en accord avec l’ADN de la marque, une cohérence est importante dans votre ligne directrice. Votre audience doit correspondre à votre cible.
  • Choisir les bons influenceurs, blogueurs, journalistes : Tout dépend de l’objectif fixé, mais rapprochez-vous par exemple des influenceurs qui ont des activités assez proches de votre domaine, cela vous amènera plus facilement des contacts qualifiés pour la suite. Oui il faut voir loin …
  • Mettez en place les bons leviers marketing comme les réseaux sociaux : Si ce n’est pas déjà fait investissez le terrain des réseaux numériques ce sont d’excellents moyens de diffusion, aussi bien en amont pour la mise en contact que pour la diffusion des futurs articles presse ou de blog.
  • Mesurez vos campagnes RP : C’est absolument indispensable pour mesurer les retombées et l’impact de vos RP. Nous entendons par là d’observer l’audience et l’influence des sites et médias qui parlent de votre marque. L’analyse des concurrents est importante également, elle peut vous donner des indications précieuses pour affiner votre stratégie.

 

 

Les prédictions social media à suivre en 2016 par Sprout Social

Sprout Social l’éditeur de l’outil éponyme (gestion et analyse social media) décrit ses prédictions et tendances fortes pour l’année 2016 avec une infographie concise.

Des indications pertinentes et intéressantes sont à recueillir sur cette infographie pour les marketeurs qui sauront mieux orienter leur communication sur les médias sociaux.

Une information qui mérite attention : 70% des utilisateurs s’attendent à une réponse de la part de leur marque dont 53% qui espèrent cette réponse à leur requête en moins d’une heure et 72% des internautes souhaitent une réponse à leurs réclamations. Ce qui laisse à penser que les marques aujourd’hui sont dans une expectative d’amélioration de leur temps de réaction avec les fans/followers, et ce afin de les fidéliser.

On note aussi l’avènement des applications streaming live telles que Meerkat ou Periscope, qui deviennent au fil du temps des outils de marketing par excellence. Meerkat enregistre plus de 2 millions d’utilisateurs et Periscope de son côté recense 2 millions d’utilisateurs actifs.

Le Social Commerce à lui aussi le vent en poupe, plus l’engagement avec les clients est fort et plus l’impact sur les ventes de la marque est conséquent. Ceci est imagé par des actions d’amélioration de la part des plateforme sociales comme Facebook, Twitter, Pinterest qui n’ont pas hésité à développer des fonctionnalités orientées social commerce.

Le contenu quant à lui reste le roi et le SEO aussi donc est à ne pas négliger, en 2015 nous avons assisté à un changement massif, le contenu média à pris le pas sur le contenu textuel. Les marques ont toujours beaucoup d’efforts à réaliser dans cette compétition de la visibilité. A noter aussi que  83 % des consommateurs sont influencés par les commentaires  en ligne et les avis.

Autant de tendances fortes à suivre pour cette année 2016 …

SproutInfographie

Twitter : 5 conseils pour débuter le microblogging.

Twitter est un très bel outil de microblogging, qui recense aujourd’hui plus de 304 millions d’utilisateurs actifs par mois. Voici quelques recommandations pour bien utiliser ce média social.

1) Personnalisez votre compte :

Soignez votre biographie avec pertinence. N’oubliez pas surtout d’insérer le lien de votre site web ou de customiser l’arrière plan de votre compte.

2) Postez vos tweets, oui mais à quel moment :

Au préalable bien entendu votre cible de lecteurs/publics est définie. Faîtes quelques tests, postez 4 à 5 tweets à des heures différentes de la journée pendant une semaine et voyez ce que cela donne. De façon générale et en moyenne, les meilleures heures pour poster sont entre 13H et 15h en semaine, en revanche à l’approche du week-end l’audience est un peu moins forte. Par expérience la tranche horaire 16h 17h peut aussi donner d’excellents résultats (RT, Mentions etc…). Tout cela peut se calibrer en fonction de vos cibles et objectifs, c’est vous qui le définissez.

3) Prenez un peu le temps de la réflexion pour savoir quoi poster :

Votre tweet est-il intéressant ? Est-ce une information pertinente pour votre communauté ? Privilégiez l’information fraîchement publiée.

4) Attention à l’auto-promotion :

Distillez avec parcimonie, c’est très bien de promouvoir votre marque mais ne soyez pas trop intrusif et insistant. Partagez aussi des articles et news de sites spécialisés ou blogs, diffusez de l’information utile (curation de contenus)

5) Raccourcissez vos liens :

Vous le savez déjà 140 caractères ce n’est pas beaucoup. L’utilisation d’un réducteur d’url comme bitly par exemple, vous permettra de gagner des caractères, vous aurez ainsi tout le loisir d’insérer des hashtags (pour rappel il s’agit d’un mot-clé précédé d’un #).

Voilà vous avez maintenant quelques pistes, vos objectifs sont fixés, twittez, partagez, informez, et développez votre audience, à vous de jouer !