Archives par mot-clé : stratégie

Les Tendances du Marketing d’Influence 2.0 en 2017 (Etude)

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Delphine Reynaud EMEA Marketing Director chez Traackr  à l’occasion de la récente étude de ces derniers, en partenariat avec TopRank Marketing et Brian Solis d’Altimeter, “Influence 2.0: Le Futur du Marketing d’Influence”.

Stratégiste en développement, Delphine est une spécialiste de l’expérience et de l’engagement. Au cours des 17 dernières années, elle a travaillé pour le leader mondial en recherche informatique, Gartner, mais aussi dans le caritatif et les arts, avant de prendre la tête en 2008 de la communauté d’innovateurs Courvoisier The Future 500 de la célèbre marque de Cognac. En 2014, elle a rejoint l’équipe de Traackr, la technologie leader de gestion des relations influenceurs, en tant que directrice du marketing. (Twitter: @delph003 )

Pour cet article, Delphine s’est appuyée sur l’étude et aussi sur les nombreuses conversations que son équipe a entretenu au quotidien avec les clients.

Selon l’étude Traackr, 83% des marketeurs de grandes marques interrogés déclarent qu’identifier et construire des relations personnelles avec les influenceurs clés de l’industrie” est une priorité absolue. Ceci annonce de beaux jours à venir pour cette discipline naissante du marketing vu qu’aujourd’hui 47% estiment encore expérimenter avec la pratique et 28% n’impliquent les influenceurs qu’autour de campagnes.

1. L’augmentation constante des budgets alloués au marketing d’influence

55% prévoient d’augmenter leur budget en marketing d’influence, ce chiffre passe 67% pour ceux qui investissent déjà de façon conséquente, et à 77% pour ceux qui utilisent une technologie de marketing d’influence. Comme avec toute nouvelle discipline et avant de dépenser plus, les entreprises doivent trouver leurs marques et la formule qui génère les résultats escomptés. Une fois qu’elles l’ont, elles investissent plus !

Les Tendances du Marketing d’Influence en 2017

2. La prise de conscience que l’influence se mérite et ne s’achète pas

Avec la montée de la régulation autour de la publicité déguisée, les marques sont obligées d’imposer de la transparence à leurs influenceurs et l’utilisation des hashtags #pub ou #sp. Ce tournant suscite la suspicion des consommateurs et une perte potentielle de la confiance qu’ils ont en l’influenceur. Les influenceurs, de fait, deviennent plus sélectifs et imposent leurs conditions, ce qui engendre des relations plus étroites, sur la durée, et plus de collaboration afin de créer des contenus pertinents et de qualité. Pour l’influenceur son audience n’a pas de prix.

3. La montée en puissance du « magic middle » et des micro-influenceurs

Les marques qui travaillent avec Traackr et qui ont acquis une certaine expérience accordent beaucoup plus d’importance à la pertinence et l’engagement généré par l’influenceur plutôt qu’à la taille de son réseau.
Elles optent pour des influenceurs plus petits, plus accessibles et plus engagés car ceux-ci génèrent plus d’impact, et à plus long terme. Les tactiques basées sur la portée et l’achat d’espace-média auprès des influenceur perdent de la vitesse au profit du développement de relations mutuellement bénéfiques avec des influenceurs que la marque aide à faire connaître et grandir.

4. Une forte collaboration cross-fonctionnelle au sein des marques

Consommateurs et influenceurs n’ont que faire des rouages internes de l’organisation. La marque se doit de parler d’une seule et même voix. 50% des sondés déclarent que 4 départements ou plus engagent avec les influenceurs, et ce pourcentage passe à 80% pour 3 départements ou plus. Ceci entraîne un besoin de collaboration interne beaucoup plus important entre les départements qui engagent avec les influenceurs, mais également avec les différentes agences impliquées.

Les Tendances du Marketing d’Influence en 2017_

5. Un ROI mieux appréhendé avec l’alignement au parcours client

Les marques prennent conscience du fait que les influenceurs peuvent avoir un impact sur de multiples points de contact du parcours client avant, mais aussi pendant et après la transaction. De fait, elles commencent à être beaucoup plus stratégiques et à aligner influenceurs, pairs, intentions et expériences le long du parcours client. Pour avoir un impact sur les ventes ainsi que sur la satisfaction et la rétention, la gestion de l’influence, la stratégie de contenu et l’expérience client doivent être intégrées.

6. Des objectifs futurs au-delà du marketing

L’ étude a mis en exergue la richesse et la diversité des résultats que peuvent générer les stratégies de marketing d’influence. Leur bonne gestion peut non seulement soutenir l’ensemble du marketing (57%, pensent que le marketing d’influence sera intégré à toutes les activités marketing d’ici 3 ans), mais également de nouveaux domaines comme les ventes et les programmes de service client et de fidélisation.

Les Tendances du Marketing d’Influence en 2017__

7. L’humanisation grâce à l’avancée de la technologie et à la data

Toutes les tendances ci-dessus indiquent un besoin d’humanisation de la pratique, car l’influence est continue et les influenceurs sont des êtres humains. Cela nécessite d’une part des programmes relationnels sur la durée et d’autre part pour la marque des prises de décision et des investissements stratégiques basés sur la data. Une technologie comme celle de Traackr permet de gérer ces relations au quotidien et de les démultiplier tout en maintenant l’authenticité, de faciliter la collaboration entre équipes internes et externes, et de fournir des mesures standardisées de la performance afin de mesurer en temps réel l’impact des activités.

Ces tendances et les évolutions permanentes de la pratique transforment également le rôle des agences. Elles leur offrent, au vu de leur expertise, de nouvelles opportunités pour accompagner les marques dans ces changements et accroître leur valeur aux yeux de leur clients.

Merci à Delphine Reynaud pour cette étude !

Etablir son plan sur les Médias Sociaux en 5 étapes

Vous et votre entreprise, avant de vous lancer sur les médias sociaux avez besoin d’un plan de bataille. Absolument un vrai plan, une vraie stratégie, vous l’aurez compris on ne se lance pas à l’aveuglette, en disant on verra bien. Ce sont ces étapes en amont qui sont cruciales et qui vont déterminer le succès de votre stratège digital.

Il y a 5 étapes pour bien mettre en phase les différents éléments, ce sont les phases successives qu’il faudra bien lancer.

Etablir son plan sur les Médias Sociaux en 5 étapes

1) De quel ordre sont les objectifs ?

Il peut s’agir de divers objectifs qui portent sur :

  • Vendre des produits ou services et/ou acquérir de nouveaux marchés,
  • Créer du trafic vers votre blog ou site,
  • L’image de marque et la notoriété,
  • L’engagement  avec vos abonnés,

2) Connaître son audience et sa cible

  • Votre cible est sur quel réseau ? Vous devez savoir précisément sur quelle plateforme participer activement pour mettre vos plans d’actions en marche,
  • Et donc ou allez-vous publier ?
  • Connaissez-vous vos cibles et les centres d’intérêts de vos audiences ?

3) Déterminer sa thématique phare avec la ligne directrice

  • Quels types de contenus vont être à publier ? Quel sera le format ?
  • Quelle sera la fréquence de vos publications, faîtes aussi des tests à des heures différentes de la semaine,
  • Il est important de varier les contenus et choisissez vos sujets de conversations avec soin. Et surtout donnez de l’information utile sur vos expertises principales (et ainsi asseoir votre expertise).

4) Définir les différents KPI (indicateurs clés)

Quels vont être les indicateurs clés qui vous serviront à mesurer et analyser les résultats ?

  • Le reach des publications (la portée),
  • Le volume des publications,
  • Le nombre de clics,

Il y en a d’autres …

Ceci est très important, sans cela il ne sera pas possible de mesurer l’impact de vos campagnes médias sociaux.

5) Mesurer et analyser les résultats

  • C’est à cet instant que vous saurez si les objectifs sont atteints Bien entendu pour y parvenir mettez les bons outils en place (Google Analytics, Sprout Social, SEM Rush … ). L’interprétation des résultats se fait via des rapports. Par exemple il y a une réelle pertinence de savoir par ou votre audience arrive (réseaux sociaux, recherche google …)