social-media-640543_1280

La bonne utilisation du hashtag sur Twitter.

Comment utiliser les hashtags et bien les exploiter sur Twitter ? C’est une question qui revient souvent dans notre réseau. A savoir que le hashtag (#) va être utilisé notamment pour indiquer des mots-clés ou des sujets dans une publication Twitter. Le mot en question devient un lien et donne la possibilité de trouver, et de suivre une conversation en corrélation avec le sujet.

Les Hashtags s’ils sont bien distillés dans les posts, peuvent permettre de créer de l’engagement avec vos abonnés (et futurs abonnés). Et surtout ils sont de formidables alliés pour donner de la visibilité à vos publications.

Comment faire pour l’utiliser ?

  1. Aidez-vous de Twubs pour créer vos hashtags et les suivre.
  2. Dans le post il est préférable de ne pas insérer plus de deux hashtags, en effet avec trop de # cela peut être énervant et peu approuvé par vos followers. Trop de hashtags tuent le hashtag.
  3. Pensez « valeur ajoutée » pour votre tweet, donnez du sens. Est-ce bien pertinent par rapport à votre tweet ? Insérez des hashtags qui sont importants pour le sujet dont vous parlez.
  4. Préférez des hashtags courts, s’il est trop long vous n’aurez aucune chance de retweet ou même de créer de l’engagement : #monproduitestlemeilleur
  5. Pour mesurer les retombées de vos # il est bon d’essayer un outil comme Tagboard vous verrez vous serez surpris, c’est efficace.

Bon maintenant on tweete et on voit ce que cela donne ? Le média social du petit oiseau n’a quasiment plus de secrets pour vous :)

twitter-848528_1280

 

Le timing des publications sur Twitter et Facebook

Le timing des publications sur Facebook et Twitter

Nous avons vu récemment Qu’allez-vous poster sur les réseaux sociaux ?.

L’intérêt aujourd’hui est d’évoquer le timing sur les réseaux sociaux, quand poster sur Twitter et Facebook ?

Par expérience (nos réseaux et ainsi que ceux de nos clients) nous avons pu identifier les horaires pour poster efficacement et ainsi avoir les meilleurs retours, et la meilleure audience. Attention ces horaires sont à titre indicatif, tout dépend de votre cible (B2B ou B2C), s’il s’agit d’une marque ou organisation et aussi du secteur d’activité, tout cela peut avoir son importance. Voici pour les 2 réseaux en question, les meilleures horaires, au global :

Facebook

– Le mercredi à 15h on observe un pic d’audience), entre 13h et 16h les résultats en terme de clics de d’impressions sont les plus élevés. Le jeudi est le meilleur jour, le week-end l’audience est clairement en baisse.

Twitter

– Le moment le plus propice pour publier se situe entre le lundi et le jeudi entre 9H30 et 15h et de 17h à 18H30. Plus précisément en B2B, le mercredi et le samedi donnent les meilleurs résultats, et en B2C on s’aperçoit qu’il s’agit du lundi au vendredi mais pas le week-end (oui curieusement). A éviter de façon systématique le vendredi après 16H.

Vous avez maintenant les clés pour définir votre planning sur ces réseaux sociaux. Mais en amont, réalisez des tests de publications à différents moments de la semaine et de la journée, pour définir vos horaires et affiner votre stratégie de diffusion.

réseaux sociaux

finger-771823_1280

Qu’allez-vous poster sur les réseaux sociaux ?

La requête qui revient souvent auprès de nos réseaux est celle ci : que faut-il poster sur les réseaux sociaux ?

Le rôle du contenu est déterminant pour répondre à cette question, votre site web ou votre blog en amont, est-il riche en contenu et en produisez-vous (ou votre marque) suffisamment ? Les réseaux sociaux sont finalement une extension de votre site web et de ce que vous avez a montrer et à mettre en avant.

Votre ligne éditoriale, encore et toujours, devra être cohérente aussi, pour faire vivre vos contenus. La curation de contenu aussi fait partie intégrante de votre travail d’animation, la diffusion d’informations utiles aura un impact important dans votre visibilité et sur  la reconnaissance de votre marque comme experte du secteur dans lequel vous évoluez. Nous en avons souvent parlé dans les précédents articles également c’est nette notion d’objectif, que recherchez-vous finalement sur les réseaux sociaux ? :

°Créer de l’engagement avec des futurs consommateurs ?

°La visibilité ?

°Les deux ?

L’autopromotion (la promotion) n’est pas complètement à bannir, cela ne veut pas dire non plus qu’il faut parler de sa marque sans arrêt en se regardant le nombril, il existe un bon compromis, tout est une question de dosage.

Mais il est important de penser comme vos clients et de se mettre de l’autre côté de la barrière, qui sont les personnes qui vont me lire ? Les connaissez-vous déjà ?

Si vous cherchez à être identifié comme un expert de votre secteur, la prise de parole peut-être alternée avec de la curation de contenu (une thématique bien précise avec laquelle votre marque est à l’aise) et des publications de vos propres contenus. Cela peut-être géré de cette manière ci-dessous, on imagine votre marque sur Facebook, avec du contenu que vous produisez sur le e-commerce ou le rétail (vos thèmes de prédilection), et via votre curation de contenu au quotidien qui porte sur votre thématique(c’est un exemple) :

Lundi : Hello Monday, bonne journée de la part de x …. avec un visuel engageant

Mardi : Vous publiez un quizz, un mini sondage portant sur les rubriques de votre site web par exemple.

Mercredi : Vous publiez un post via un article de fond que vous avez rédigé sur votre site ou blog

Vendredi : Vous publiez un article issu de votre veille et en corrélation avec votre thématique e-commerce.

Concernant la fréquence, vos publications pourront être plus ou moins soutenues, à vous de faire des tests aussi afin d’ajuster et donc de définir ce qui fonctionne le mieux (vos analytics parleront d’eux-même). Vous y voyez plus clair ? Prochainement nous évoquerons les moment précis pour poster sur les réseaux sociaux.

social-media-1405601_1280

meeting-1019875_1280

Cultiver sa relation avec les influenceurs sur le web

Les influenceurs sont devenus incontournables dans la sphère webmarketing, et maintenir les relations est une préoccupation bien présente aujourd’hui.

  • Le nerf de la guerre est de bien penser votre stratégie de relations avec les influenceurs en personnalisant la manière de construire  une communauté d’individus ayant les mêmes affinités ou centres d’intérêts. Cette stratégie si elle est bien huilée, peut permettre de prodiguer des effets durables sur votre marque qui  va établir sa crédibilité auprès d’autres.
  • Proposer et offrir du contenu par le biais d’articles conseils, infographies ou encore interview sont de réelles occasions de nouer la relation et la cultiver avec un influenceur ou un journaliste.  Lorsque vous publiez du contenu vous multipliez votre présence sur internet, et bien entendu les interactions, ce qui vous place sur le long terme comme un expert de votre secteur (diffusion d’informations utiles). Le relai de ces publications sur les médias sociaux est bien entendu un moyen efficace et tout à fait indiqué pour les intéresser, faut-il encore que le contenu soit adéquat.

Le coup est double, voire triple, car ce cheminement permet aussi de se démarquer de ses concurrents ou autres marques. La visibilité et la crédibilité aussi de votre marque seront grandement améliorées, et maintenir une relation avec eux ne peut se faire finalement sans une communication très régulière.

domino-163523_1280

 

 

blogging-441005_1280

Les questions à se poser pour optimiser sa présence sur les réseaux sociaux

Actuellement nous sommes un peu ancrés dans un phénomène de « course au réseaux sociaux », de nombreuses fausses idées naissent, et le fait par exemple d’être présent pour un entrepreneur sur Facebook, Linkedin, Twitter, Pinterest, Snapchat, Instagram, Viadeo, Google+ et d’autres encore, avec un temps imparti, c’est définitivement stérile. Le quantitatif n’est pas forcément une bonne chose, s’inscrire et démultiplier les réseaux sociaux n’aura pas l’efficacité escomptée. Il en résulte surtout une certaine démotivation et une mauvaise image de marque au bout du compte.

Avoir un parti pris pour un réseau : si par exemple vous aimez beaucoup Pinterest (c’est normal c’est un excellent réseau social « picture marketing ») que vous y postez une fois de temps à autres et vous n’avez pas grand chose à mettre en avant pour l’entreprise, mieux vaut ne pas y être. Ce n’est pas adapté, et cela pourrait nuire à votre marque et la ternir

Trop de réseaux tuent le réseau : ne vous éparpillez pas, de plus si vous possédez trop de comptes pour une même entreprise (plusieurs comptes Twitter ou pages Facebook) vous allez diviser votre audience et vos communautés, l’impact des publications sera certainement amoindri.

Fixez-vous des objectifs : comme dans toutes stratégie de base, les premières questions qui sont à se poser sont : ai-je des choses à dire pertinentes ? a qui vais-je m’adresser ? mes prospects ou mes clients ou encore les personnes qui seraient intéressées par mes contenus sont sur quels réseaux ? Quelle image souhaitez-vous renvoyer ?

Ce qui nous amène à devoir définir précisément votre ligne éditoriale : cette ligne sera aussi primordiale pour le choix des réseaux sur lesquels vous posterez, pour ne pas vous perdre sur des réseaux qui finalement ne vous mèneront à rien. Il est plutôt important de distinguer la ligne éditoriale des différents réseaux et ainsi adopter une stratégie en corrélation avec les communautés.

Fixez-vous aussi des objectifs sur le timing : vous avez besoin de combien de temps par jour pour réaliser votre veille, curation, poster votre contenu ?

Après ces quelques tips,  finalement la question à se poser aussi est la suivante : avez-vous les ressources internes pour gérer tout cela ? Vous pouvez peut-être alors confier votre présence sociale à un professionnel, mais pas à n’importe qui …

icon-set-1232558_1280