Parlons Télétravail : que nous révèle la Social Data ces dernières semaines ?

En cette période de semi-[de]confinement, la vie, le travail, comme beaucoup de choses du quotidien en fait, se sont retrouvées quelque peu chahutées. Dans l’expectative d’un « retour à la normale » qui demeure incertain, d’autres repères se construisent : nous avons tous observé tout au long de ces semaines de nombreuses questions autour de nous sur le devenir du travail, comment gérer de concert la sphère personnelle et professionnelle à la maison, sans parler du reste. Ces questions se sont retrouvées dans les webzines et autres magazines ou quotidiens d’informations, aussi bien que sur les réseaux sociaux.

Depuis le début du confinement, nous avons aussi vu en #TT (trending topics) très régulièrement pour ne pas dire quasi toujours, le télétravail (#teletravail) sur Twitter. Nous avons donc souhaité, afin de prendre un peu de recul, mener une petite étude sur la représentativité et la représentation du sujet sur Twitter & Facebook notamment, ces sources étant celles générant globalement le plus de mentions et publications sur le sujet à elles deux (plus des 2/3).

Qu’est-ce que ce sujet révèle de cette période de confinement, et quelles (saines) réflexions valorise t’il pour l’avenir ? Savons nous mieux nous projeter dans notre (pleine reprise du) travail à date ?  Si rien ne peux vraiment le dire, nous pouvons au moins observer à quel point le poids de l’information sociale fait écho à la situation et traduit pour partie notre relation au travail à cet instant précis.

Le Télétravail : un sujet qui ne date pas d’hier mais dont l’intérêt s’est révélé et a explosé avec le confinement

Des volumes de mentions en croissance sur S1 2020

  • 652,9K mentions
  • 2,2 M engagements
  • 5,3 billion reach
  • Pour 53,9K auteurs

A titre indicatif sur S2 2019 nous avons donc une très forte variation comparativement à S2 2019, faisant apparaître notamment :

  • 899,85% de mentions en plus
  • 1162,19% d’engagement en plus
  • +1M% de portée en plus
  • Pour 888,33% d’auteurs en plus

Pouvons-nous dire que toute la France aie adoptée le télétravail ? Toute ? Evidemment Non ! Mais les discussions laissent observer qu’au delà des mesures de chômage partiel mises en place, le télétravail a donné lieu a des discussions laissant présager la forme d’une adoption massive (suivant les recommandations du gouvernement pour gérer au mieux la crise sanitaire), même s’il s’agit surtout de traces conversationnelles. Et ces dernières ont quant à elles bel et bien explosé. Le sujet a donc été mis sur le devant de la scène là où il n’avait que peu d’intérêt auparavant.

Le télétravail, un mode transitoire plus qu’un mode opératoire ?

A comparer sur la période précédente de S2 2019, si on a pu constater un pic « inhabituel » de mentions entre le 2 et le 16 décembre 2019 (gros pic le 2/12), la période est restée plutôt »flat ». A y regarder plus près encore, cela concorde avec l’adoption de ce dernier lors des grèves contre la réformes des retraites : 30% des salariés y auraient eu recours en 2019, une part déjà en hausse quant à 2018.

Il semble bien que le télétravail ne soit donc pas réellement un mode de travail ici, mais bien une solution, un support ou renfort technique quant au maintien du travail, à distance.

 

Sujet social data : volume de mentions du télétravail

 

 

Si la courbe est retombée en début d’année 2020 pour avoir des volumes minimes avant le mois de mars, on note encore ici que les premiers pics (que l’on voit notamment les 11, 13, 16/03 puis le 04/04)  révèlent plutôt un mode « réactif » sur le sujet quant à la mise en place du confinement le 17 mars. Il ne semble donc pas exprimer ici également une « tendance de fond », en lien avec d’autres réflexions quelconques qui auraient accompagné sa mise en oeuvre eu sein des entreprises.

La forme du graphique est intéressante car nous n’observons pas de montée graduelle, laissant à penser dans l’action / réaction ce qu’il peut sembler d’une organisation de ce dernier un peu « le jour pour le lendemain » pour une part des entreprises ou organisations.

Sans faire de grande conclusion quant au télétravail comme solution de « repli » (associé à un retrait à domicile donc du travail), on voit donc bien que « l’on se met au télétravail » en guise de solution transitoire mais que celui-ci est autrement « loin d’être à la mode ». Enfin était, peut-être ? Ce mode opératoire doit en effet durer pour bon nombre d’entreprises jusque la rentrée prochaine a minima, voire pour après. C’est en ce sens où il fait intervenir des questions de plus en plus nombreuses au fil de ses dernières semaines d’adoption (sécurité, management, social, juridique, etc.), dans une logique potentiellement plus long-termiste (que la crise se poursuive ou non).

Enfin, il pose donc des questions plus largement autour de la gestion du (E)travail dans son ensemble et dans une logique à part entière (que l’on préfèrera ici au terme télétravail, un peu réducteur finalement – par exemple la e-santé ne se réduit pas à la télémédecine) : il sera intéressant à cet effet de regarder les thèmes traités par ce sujet sur Facebook et Twitter un peu plus loin. 

Ce que l’on retient ici in fine, c’est que le sujet illustre bien l’aspect « information-réaction » qui fait le fleuron des réseaux sociaux, dans l’immédiateté de mouvements contigus.

Détail des sujets et réactions liés au télétravail en France

Les thèmes liés au télétravail en France sur Facebook + Twitter

Social listening : les thèmes du sujet tététravail sur Facebook et Twitter

 

Parle t’on des mêmes choses sur Twitter et sur Facebook ? Dans l’ensemble les top thèmes abordés autour de la thématique du télétravail recouvrent les mêmes choses, à ceci près que l’aspect vie quotidienne associée au télétravail (école, sorties, gestion des enfants, du bureau à la maison, et de la famille au sens large) est plus fortement représentée sur Facebook.

Du côté de Twitter, les thèmes sont un peu moins orientés sur les aspects « personnels » pouvant être associés au télétravail, pour mentionner plus largement celui-ci dans l’effectivité de la crise : la question du travail à la maison oui, mais plus largement intégrée à la question du fonctionnement de l’entreprise et des équipes ou collaborateurs également.

Les émojis qui animent le sujet du télétravail

Les émojis employés témoignent d’une attitude, une confiance ou un abord du télétravail et de ses sujets connexes qui peut être très variable. En effet l’alternance de visages souriants (fous rires quant au (bon) fonctionnement du télétravail, et mention ironique des « risques au télétravail » pour en évoquer des exemples), qui pleurent (gestion délicate du télétravail comme par exemple avec la mise en place de la visioconférence, la solitude que cela engendre, le cumul pro/perso etc.) ou à l’expression dubitative, sont tout aussi présents.

Si ces derniers (les visages) sont davantage l’apanage d’expressions « personnelles », les émojis type « index qui pointe » « ordinateur » et « flèche droite » sont par exemple plutôt l’agrément des communications de différentes organisations et entreprises. L’index qui pointe aura été utilisé par exemple par le Ministère des Solidarités et de la Santé, ainsi que par le Ministère du Travail (notamment pour leur communication sur Facebook)

Autre exemple l’ordinateur aura été utilisé dans la communication de nombreuses marques (opérateurs de téléphonie, assureurs, etc.) mais aussi des médias.

Enfin, l’émoji maison a été utilisé sur ce sujet à différents égards : dans l’optique de messages officiels (protégez-vous, protégez les autres), de conseils relatifs à l’organisation du foyer, ou de solutions quant à la performance de son internet fixe, etc.

 

 

 

Détail des influenceurs sur Facebook et Twitter

Le top 3 influenceurs que nous avons valorisé sur Twitter sont les comptes ayant enregistré le plus d’engagements sur la période (en considérant un vol min de 5 tweets). Hors médias ‘classiques’, il y a, plus globalement, des volumes de tweets très disparates sur le sujet : rares sont les comptes twittant sur ce dernier de façon assez récurrente autrement.

Nous avons pu identifier néanmoins que les plus actifs & influents parmi ces derniers étaient @lemondefr, @le_Parisien, @Franceinfo et @BFMTV.

Du côté de Facebook, les typologies de comptes les plus influents sont un peu plus hétérogènes que sur Twitter.

Pour finir, les informations fortes évoquées dans ce billet sont réunies dans l’infographie ci-après.

 

Social data : infographie sur le sujet du télétravail

 

Article réalisé avec le concours des outils Talkwalker

2 pensées sur “Parlons Télétravail : que nous révèle la Social Data ces dernières semaines ?

  • 28 mai 2020 à 7 h 00 min
    Permalink

    Bonjour et merci beaucoup pour ces data très intéressantes.
    Je suis impatiente de voir comment ces chiffres vont continuer d’évoluer et prouver l’engouement pour le télétravail.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *