Archives par mot-clé : réseaux

RP digitales et influenceurs : quels bénéfices ?

Très régulièrement le sujet des RP digitales et leurs possibles avantages, revient, aussi bien dans nos réseaux, qu’en prospection. Rien de nouveau concernant les RP, même si le marketing d’influence leur donnent une second souffle. Au delà de promouvoir une marque, c’est une manière d’identifier les meilleurs relais et faire résonner le contenu, apporter une vraie notoriété (tellement recherchée). Finalement ce que souhaite savoir une marque ou une entreprise, c’est si d’engager une campagne de PR et de marketing d’influence aura aussi des bénéfices sur le SEO… En soit les impacts sont multiples, mais quels sont-ils et comment ça fonctionne ?

RP digitales et influenceurs quels bénéfices

Les effets des RP sur le SEO ?

Google prend grandement en compte la réputation d’un site web ou d’un blog. Il s’agit aussi bien entendu de la pertinence et de la qualité du contenu . En effet 2 éléments sont à mémoriser pour que vous obteniez une bonne position dans les moteurs de recherche :

– Un contenu attrayant, avec une histoire qui suscitera de l’intérêt et de l’émotion (type storytelling).
– Créer des liens entrants de sites avec de l’autorité, des sources crédibles et dont Google a confiance.

Ces critères conduisent à un meilleur positionnement dans les résultats du moteur de recherche. D’ailleurs plus les liens (de qualité) seront nombreux et plus vous chasserez les résultats négatifs dans les résultats de Google (s’il y en a bien entendu).

Les liens provenant de sites importants sont très prisés. Mais il est plus facile aussi de développer des relations avec les utilisateurs de plateformes sociales comme Facebook, Twitter pour gagner du lien entrant.
Le partage étant primordial, surtout en créant du contenu tendance, les RP peuvent ainsi profiter au SEO grâce à la mise en avant sur les réseaux sociaux. Tout ce cheminement peut alors générer du trafic vers votre site et va alors contribuer au SEO.

Et les influenceurs dans tout cela ?

Et tout cela mène à une sélection plus stricte de votre part. En effet il va être indispensable de sélectionner des blogueurs et/ou influenceurs selon différents critères, par exemple :

– Son taux d’engagement que prodiguent ses publications sur les réseaux sociaux
– Le niveau de confiance des internautes, et donc les avis
– La taille de ses communautés, il faut un minimum même si l’on parle de micro-influenceurs qui génèrent plus d’engagement que les macro-influenceurs la plupart du temps.

La relation dans le temps avec les influenceurs devient alors plus que primordiale (relire notre article Cultiver sa relation avec les influenceurs sur le web)

Après la lecture de cet article vous allez très certainement repenser à bien intégrer les influenceurs dans votre stratégie de RP (enfin nous l’espérons)…

7 erreurs qu’il faut éviter de faire sur une page Facebook

Facebook vient de dépasser les 2 milliards d’utilisateurs actifs, et un bon nombre d’entreprises sont présentes sur le réseau social américain. Vous êtes entrepreneur ou une marque et n’avez pas peut-être pas forcément de présence sur Facebook (page entreprise).

Dans la pratique, il y a ce qu’il faudrait faire, et surtout ce qu’il ne faut pas faire. Voici 7 erreurs qu’il faut absolument éviter sur votre page Facebook :

Zéro objectif, vous n’avez pas de vision claire

Les objectifs c’est une base, il est nécessaire qu’ils soient quantifiables et mesurables. Il en résulte une analyse plus simple, une bonne lisibilité et des actions correctrices plus aisées à réaliser.

Vous publiez trop (10, 15, 20 fois par jour)

Dans ce contexte plus « professionnel », si vous publiez trop vous risquez de passer pour un spammeur et cela ne sera pas constructif. On peut limiter à 4 posts maxi par jour sur une page entreprise. (2 à 4). Donnez de l’informations utiles certes, mais distillez au lieu de noyer.

Vous zappez les visuels dans les publications

Agrémentez vos publications avec des vidéos, infographies, images,  c’est beaucoup engageant qu’un statut texte « seul ». C’est très basique, mais un visuel attire l’oeil, c’est une règle de base.

Vous n’avez pas une réactivité suffisante

Répondez aux commentaires, c’est aussi une règle de base. Mais en terme de timing il est primordial de répondre rapidement et pas une semaine après. C’est aussi une question de crédibilité de votre entreprise, vous engagez son image !

Vous postez des liens sans titres ou accroches

Si vous faîtes de la curation de contenu (et c’est valable aussi pour vos articles à vous) et postez sur votre page, l’accroche est obligatoire. Vous aurez de faibles chances de créer de l’engagement, vous ne susciterez pas de réactions si vous insérez un lien brut sans titre, ni rien du tout. Soyez créatif, et incitez à l’action surtout …

Vous avez synchronisé votre page Facebook avec votre compte Twitter

Ce n’est pas une bonne idée, pourquoi ?

Vous partagez vos tweets sur Facebook. Les 2 réseaux sont assez différents dans leur forme. Les posts courts sur Twitter ne sont pas adéquates à lire, les fans n’aiment pas des messages truffés de hashtags. Optez plutôt pour un outil de gestion social media, vous aurez la maîtrise de votre automatisation et de votre ligne éditoriale sur chaque réseau.

Vous pensez que vous êtes seul et que vous n’avez pas de concurrents

Vous avez un service ou un produit innovant, c’est excellent, mais attention vous n’êtes pas tout seul sur la toile et sur Facebook. C’est pour cela qu’il est impératif de regarder ce que fait la concurrence. Pour cela mettez en place une veille journalière, afin de rester dans les leaders. Vous avez aussi la possibilité de surveiller des pages fans concurrentes de la vôtre.

Les plateformes sociales les plus propices au marketing d’influence

Le Marketing d’influence 2.0 s’est frayé un chemin dans différents secteurs d’activités, c’est indéniable. La viralité qui est prodiguée par les influenceurs ou les micro-influenceurs est puissante, et cela devient quasiment un métier à part entière notamment sur les réseaux sociaux. Nous avons eu dernièrement la chance de publier L’ étude sur les tendances de l’influence 2.0 par Traackr  sur notre blog  qui permettra d’aller plus loin sur le sujet.

Mais quels réseaux et médias se prêtent le mieux aux leviers d’influence ?

Instagram

Ce média est devenu la plateforme phare et source de créativité pour les marques. On peut y voir le savoir-faire de la marque, et la mise en lumière de leurs produits. Récemment Reech (plateforme d’influence) avec son étude sur les influenceurs et les marques, a évoqué le fait que Instagram était le réseau préféré des influenceurs. En effet de manière généraliste Instagram est très très plebiscité, selon cette même étude de Reech les influenceurs ont déclaré que (pour 61 % d’entre-eux), c’est sur cet espace que se trouve le coeur de leur communauté et pour 58% « qu’il s’agit du réseau qui leur permet d’être le plus créatif ». Les communautés de blogueurs se sont bien accaparés la plateforme et monétisent leur audience pour des marques très connues, ce qui rend attractif le jeu de l’influence. La réussite des processus de marketing d’influence sur Instagram par exemple, repose sur une bonne analyse des hashtags et surtout de bien les monitorer (afin d’identifier les influenceurs pertinents pour la marque).

Twitter

Par son instantanéité et ses fortes communautés d’experts, Twitter est propice aux programmes de marketing d’influence. On peut y recenser des influenceurs dans différents domaines. Les influenceurs, pour bien les identifier et les choisir, doivent être catégorisés. En effet c’est une cartographie avec des catégories comme « experts social media », « blogueurs » ou encore « célébrités » qui seront classées en sous-catégories (analystes, stratège etc…). Cette cartographie permet de savoir à qui l’on va s’adresser et comment, et de faire passer le bon message adéquat au bon influenceur.

Facebook

Le géant mondial des réseaux sociaux, reste tout de même une valeur sûre pour l’influence 2.0. Il s’agit d’un mass-média, et avec ces 1,8 milliards d’utilisateurs il y a forcément des futurs prospects de la marque qui évoluent dessus. Une déduction finalement logique et mathématique, la puissance de Facebook en fait un effet de levier conséquent pour des campagnes de marketing d’influence ( produits de grandes consommations ou encore pour le High-Tech). Selon l’Etude Reech Facebook arrive juste derrière Instagram quant aux plateformes préférées des influenceurs. Nous restons dans le giron du géant Américain, puisque Instagram appartient officiellement à Facebook.

Les campagnes de marketing d’influence se généralisent pour les marques sur les réseaux sociaux, les modèles évoluent, et 2017 sera à nouveau le théâtre de belles campagnes d’ambassadeurs d’entreprises et de marques.

Les plateformes sociales les plus propices au marketing d'influence_

Comment utiliser les insights sociaux pour optimiser son image de marque ?

Aujourd’hui, l’image d’une marque n’appartient plus à la marque elle-même, mais à ses consommateurs.

L’e-réputation d’une marque est forgée par ce qu’ils en disent. Un des enjeux majeurs du marketing est de comprendre ses consommateurs. Pour cela il faut les écouter. C’est ainsi que l’on identifiera des insights.

Un insight social est un enseignement tiré d’une observation et d’une analyse de ses consommateurs et de sa cible sur les réseaux sociaux. Il permet de guider la prise de décisions marketing et stratégique, et donc entre autres d’optimiser son image de marque.

Comment utiliser les insights sociaux pour optimiser son image de marque_

Veiller sur soi mais surtout : sur ses consommateurs

Faire un état des lieux de son image et contexte de perception

Avant de vouloir améliorer son image de marque, il faut la comprendre !

Déterminez des grandes thématiques de veille qui vont vous permettre d’analyser votre image telle qu’elle est perçue.

Cela englobe votre nom de marque, vos produits/services, vos événements et campagnes de communication, et éventuellement vos dirigeants et votre marché.

Tout ceci dans le but de comprendre :

  • Comment votre marque est-elle perçue ?
  • Qui sont les influenceurs qui parlent de vous ?
  • Quels sujets et tendances sont associés à votre nom et vos produits ?

Apprendre à mieux connaître son audience

Nous sommes sans cesse à la recherche d’informations sur les personnes auxquelles nous voulons nous adresser.  De quoi parlent-ils ? Quels sont leurs besoins ? Leurs attentes ? Leurs freins et motivations ?

Les différentes plateformes sociales nous permettent facilement d’observer et d’analyser comment nos consommateurs se comportent et interagissent entre eux.

Les contenus qu’ils partagent, les publications qu’ils aiment et les messages qu’ils échangent sont autant d’occasions pour mieux connaître notre cible, et d’opportunités pour mieux l’engager.

Différents types d’analyses

Les insights pertinents pour votre image peuvent provenir de différentes veilles et analyses. En voici quelques exemples.

Analyse de sentiment

Comprendre avec quelle tonalité votre cible parle de vous ou de vos offres sur les médias sociaux : de manière positive, négative, neutre…

Une manière très brute de le mesurer est en s’intéressant aux réactions Facebook. Si vos publications reçoivent principalement des « Grr » ou des « Triste », on peut facilement déduire que vos contenus ne plaisent pas aux internautes (à moins que ce ne soit l’effet voulu).

Des solutions de social media monitoring peuvent pousser la mesure de sentiment beaucoup plus loin, grâce à des algorithmes capables d’analyser la sémantique de chaque tweet, chaque statut, pour en déduire le sentiment de l’auteur.

Analyse de votre part de voix par rapport au marché 

Veiller ce qu’il se dit sur vous est intéressant, mais une fois mis en contexte, c’est encore plus intéressant !

Comparez les mentions que vous recevez avec celles de vos concurrents, afin de comprendre ce que vous faites de mieux et de moins bien.

Idéal pour éviter de reproduire les échecs de la concurrence, et pour s’inspirer de leurs succès.

Analyse des influenceurs de votre communauté

Parmi vos consommateurs se cachent peut-être des ambassadeurs en devenir !

Si vous remarquez des personnes parler positivement de votre marque et recommander vos produits, il est important de prendre le temps de les remercier.

Analyse des tendances 

Les tendances permettent de prendre du recul par rapport aux conversations, afin d’identifier des corrélations et points communs.

Ils permettent de comprendre le contexte dans lequel votre marque fait parler d’elle. C’est surtout l’opportunité de remarquer les points communs que partagent les membres votre audience lorsqu’ils mentionnent votre produit ou votre marché.

Quelle caractéristique mettent-ils le plus en avant ? A quel besoin font-ils le plus allusion ?

Savoir passer à l’action

Les insights sociaux ne servent à rien s’ils ne débouchent pas sur une prise de décision.

Si vous vous rendez compte que de nombreux utilisateurs recommandent votre marque sur les réseaux sociaux, peut-être qu’un programme de parrainage pourrait dégager de nouvelles opportunités.

Si un aspect de votre offre est fréquemment mentionné positivement, il serait intéressant de le mettre en avant lors de votre prochaine campagne. Si votre cible parle d’un événement à ne pas manquer, votre entreprise aurait tout intérêt à y être présente.

Un exemple concret : la marque Haulotte s’est rendue compte qu’elle était fortement mentionnée sur Instagram. En effet, une communauté d’Instagrammeurs partageait des belles photos de leurs produits, dans des mises en situation travaillées, et qui généraient beaucoup d’engagement.

Pourtant Instagram ne semble pas le réseau le plus évident lorsque l’on vend des chariots élévateurs ! Depuis, la marque a créé son compte, publie régulièrement et partage les photos de sa communauté. Ainsi, les insights sociaux nous permettent de challenger notre connaissance consommateur, et de trouver les moyens de communication les plus pertinents pour sa cible afin d’optimiser votre image de marque.

Quels outils utiliser ?

Chaque réseau social propose des outils pour mieux connaître son audience comme les centres d’intérêts de son audience sur Twitter et Pinterest ou les insights de Facebook et Instagram.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous équiper d’outils de veille médias sociaux, qui feront la liaison entre les différentes plateformes sociales et permettront de faire une analyse plus enrichie.

Article invité de Paul-Louis Valat Digital Marketing Consultant chez Meltwater

Etablir son plan sur les Médias Sociaux en 5 étapes

Vous et votre entreprise, avant de vous lancer sur les médias sociaux avez besoin d’un plan de bataille. Absolument un vrai plan, une vraie stratégie, vous l’aurez compris on ne se lance pas à l’aveuglette, en disant on verra bien. Ce sont ces étapes en amont qui sont cruciales et qui vont déterminer le succès de votre stratège digital.

Il y a 5 étapes pour bien mettre en phase les différents éléments, ce sont les phases successives qu’il faudra bien lancer.

Etablir son plan sur les Médias Sociaux en 5 étapes

1) De quel ordre sont les objectifs ?

Il peut s’agir de divers objectifs qui portent sur :

  • Vendre des produits ou services et/ou acquérir de nouveaux marchés,
  • Créer du trafic vers votre blog ou site,
  • L’image de marque et la notoriété,
  • L’engagement  avec vos abonnés,

2) Connaître son audience et sa cible

  • Votre cible est sur quel réseau ? Vous devez savoir précisément sur quelle plateforme participer activement pour mettre vos plans d’actions en marche,
  • Et donc ou allez-vous publier ?
  • Connaissez-vous vos cibles et les centres d’intérêts de vos audiences ?

3) Déterminer sa thématique phare avec la ligne directrice

  • Quels types de contenus vont être à publier ? Quel sera le format ?
  • Quelle sera la fréquence de vos publications, faîtes aussi des tests à des heures différentes de la semaine,
  • Il est important de varier les contenus et choisissez vos sujets de conversations avec soin. Et surtout donnez de l’information utile sur vos expertises principales (et ainsi asseoir votre expertise).

4) Définir les différents KPI (indicateurs clés)

Quels vont être les indicateurs clés qui vous serviront à mesurer et analyser les résultats ?

  • Le reach des publications (la portée),
  • Le volume des publications,
  • Le nombre de clics,

Il y en a d’autres …

Ceci est très important, sans cela il ne sera pas possible de mesurer l’impact de vos campagnes médias sociaux.

5) Mesurer et analyser les résultats

  • C’est à cet instant que vous saurez si les objectifs sont atteints Bien entendu pour y parvenir mettez les bons outils en place (Google Analytics, Sprout Social, SEM Rush … ). L’interprétation des résultats se fait via des rapports. Par exemple il y a une réelle pertinence de savoir par ou votre audience arrive (réseaux sociaux, recherche google …)