Tous les articles par Anthony Rochand

Consultant et Stratège Digital.

Linkedin : les astuces pour développer votre professional branding

Linkedin est le réseau social professionnel phare, nous ne vous apprenons rien en vous disant cela. La plateforme (plutôt) orientée B2B recense à ce jour environ 106 millions d’utilisateurs actifs dans le monde dont quasiment 11 millions de membres en France. De plus en plus de professionnels s’y positionnent et ils ont tout à fait raison. Le réseau à dernièrement modifié toute son interface ce qui en fait encore plus un véritable outil de réseautage et de personal branding (et même professional branding en fait).

Mais dans ce monde du digital et du social media, les fonctionnalités ne sont pas forcément aisées à capter ou à visualiser : c’est pour cela que nous avons fait un petit topo sur les quelques astuces et fonctions qui peuvent être utiles aux entrepreneurs et pros en général.

Pour vous aider dans votre personal branding …

La personnalisation de l’url

Une tâche qui dans 50% des cas n’est pas effectuée (nous le voyons en formation). Tout simplement votre profil remontera plus facilement dans les résultats de Google lorsque l’on saisira votre nom. L’avantage aussi est d’insérer cette url dans votre signature mail, pour rentrer plus facilement en connexion avec vous.
Comment faire ? Rendez vous sur votre profil, cliquez sur « Modifier votre profil public dans la colonne de droite » puis « Modifier l’URL de votre profil public » toujours sur la droite, et cliquez sur le petit crayon. L’url personnalisée peut comporter entre 5 et 30 lettres ou chiffres (Pas d’espaces, de symboles ou de caractères spéciaux). Si l’url que vous souhaitez n’est pas disponible il faut en sélectionner une autre. A savoir que vous pouvez modifier votre url jusqu’à 5 fois en 180 jours.

Linkedin les astuces pour développer votre professional branding__

Entrer en relation avec des individus plus facilement avec les groupes thématiques et ainsi démontrer plus aisément une expertise

Il est bien de recenser des groupes thématiques et ainsi faire grossir votre réseau. Tout d’abord ciblez 4 à 5 groupes maxi dans vos centres d’intérêts, cela vous évitera de vous éparpiller. Bien entendu il faudra y consacrer un minimum de temps et y contribuer. Avec quoi ? De l’information utile, des questions ouvertes, des rebonds sur l’actualité…. Autre chose cela permet d’asseoir votre notoriété et votre expertise métier. L’autre avantage réside dans le fait que vous pouvez envoyer des messages aux membres du groupe, et ce même s’ils sont des contacts du niveau 2, 3…

Et si vous souhaitez avancer et optimiser votre présence sur Linkedin, vous trouverez des éléments intéressants dans un article récent sur SMO Infographie : comment avoir un profil Linkedin digne d’un CEO ?

 

Comment utiliser les insights sociaux pour optimiser son image de marque ?

Aujourd’hui, l’image d’une marque n’appartient plus à la marque elle-même, mais à ses consommateurs.

L’e-réputation d’une marque est forgée par ce qu’ils en disent. Un des enjeux majeurs du marketing est de comprendre ses consommateurs. Pour cela il faut les écouter. C’est ainsi que l’on identifiera des insights.

Un insight social est un enseignement tiré d’une observation et d’une analyse de ses consommateurs et de sa cible sur les réseaux sociaux. Il permet de guider la prise de décisions marketing et stratégique, et donc entre autres d’optimiser son image de marque.

Comment utiliser les insights sociaux pour optimiser son image de marque_

Veiller sur soi mais surtout : sur ses consommateurs

Faire un état des lieux de son image et contexte de perception

Avant de vouloir améliorer son image de marque, il faut la comprendre !

Déterminez des grandes thématiques de veille qui vont vous permettre d’analyser votre image telle qu’elle est perçue.

Cela englobe votre nom de marque, vos produits/services, vos événements et campagnes de communication, et éventuellement vos dirigeants et votre marché.

Tout ceci dans le but de comprendre :

  • Comment votre marque est-elle perçue ?
  • Qui sont les influenceurs qui parlent de vous ?
  • Quels sujets et tendances sont associés à votre nom et vos produits ?

Apprendre à mieux connaître son audience

Nous sommes sans cesse à la recherche d’informations sur les personnes auxquelles nous voulons nous adresser.  De quoi parlent-ils ? Quels sont leurs besoins ? Leurs attentes ? Leurs freins et motivations ?

Les différentes plateformes sociales nous permettent facilement d’observer et d’analyser comment nos consommateurs se comportent et interagissent entre eux.

Les contenus qu’ils partagent, les publications qu’ils aiment et les messages qu’ils échangent sont autant d’occasions pour mieux connaître notre cible, et d’opportunités pour mieux l’engager.

Différents types d’analyses

Les insights pertinents pour votre image peuvent provenir de différentes veilles et analyses. En voici quelques exemples.

Analyse de sentiment

Comprendre avec quelle tonalité votre cible parle de vous ou de vos offres sur les médias sociaux : de manière positive, négative, neutre…

Une manière très brute de le mesurer est en s’intéressant aux réactions Facebook. Si vos publications reçoivent principalement des « Grr » ou des « Triste », on peut facilement déduire que vos contenus ne plaisent pas aux internautes (à moins que ce ne soit l’effet voulu).

Des solutions de social media monitoring peuvent pousser la mesure de sentiment beaucoup plus loin, grâce à des algorithmes capables d’analyser la sémantique de chaque tweet, chaque statut, pour en déduire le sentiment de l’auteur.

Analyse de votre part de voix par rapport au marché 

Veiller ce qu’il se dit sur vous est intéressant, mais une fois mis en contexte, c’est encore plus intéressant !

Comparez les mentions que vous recevez avec celles de vos concurrents, afin de comprendre ce que vous faites de mieux et de moins bien.

Idéal pour éviter de reproduire les échecs de la concurrence, et pour s’inspirer de leurs succès.

Analyse des influenceurs de votre communauté

Parmi vos consommateurs se cachent peut-être des ambassadeurs en devenir !

Si vous remarquez des personnes parler positivement de votre marque et recommander vos produits, il est important de prendre le temps de les remercier.

Analyse des tendances 

Les tendances permettent de prendre du recul par rapport aux conversations, afin d’identifier des corrélations et points communs.

Ils permettent de comprendre le contexte dans lequel votre marque fait parler d’elle. C’est surtout l’opportunité de remarquer les points communs que partagent les membres votre audience lorsqu’ils mentionnent votre produit ou votre marché.

Quelle caractéristique mettent-ils le plus en avant ? A quel besoin font-ils le plus allusion ?

Savoir passer à l’action

Les insights sociaux ne servent à rien s’ils ne débouchent pas sur une prise de décision.

Si vous vous rendez compte que de nombreux utilisateurs recommandent votre marque sur les réseaux sociaux, peut-être qu’un programme de parrainage pourrait dégager de nouvelles opportunités.

Si un aspect de votre offre est fréquemment mentionné positivement, il serait intéressant de le mettre en avant lors de votre prochaine campagne. Si votre cible parle d’un événement à ne pas manquer, votre entreprise aurait tout intérêt à y être présente.

Un exemple concret : la marque Haulotte s’est rendue compte qu’elle était fortement mentionnée sur Instagram. En effet, une communauté d’Instagrammeurs partageait des belles photos de leurs produits, dans des mises en situation travaillées, et qui généraient beaucoup d’engagement.

Pourtant Instagram ne semble pas le réseau le plus évident lorsque l’on vend des chariots élévateurs ! Depuis, la marque a créé son compte, publie régulièrement et partage les photos de sa communauté. Ainsi, les insights sociaux nous permettent de challenger notre connaissance consommateur, et de trouver les moyens de communication les plus pertinents pour sa cible afin d’optimiser votre image de marque.

Quels outils utiliser ?

Chaque réseau social propose des outils pour mieux connaître son audience comme les centres d’intérêts de son audience sur Twitter et Pinterest ou les insights de Facebook et Instagram.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous équiper d’outils de veille médias sociaux, qui feront la liaison entre les différentes plateformes sociales et permettront de faire une analyse plus enrichie.

Article invité de Paul-Louis Valat Digital Marketing Consultant chez Meltwater

5 call-to-action pour votre stratégie inbound marketing

La grande finalité de l’inbound marketing (enfin presque), qu’est ce que c’est ? Recenser des leads nombreux et les convertir en demandes, contacts, souscriptions, prospects, ou encore des inscriptions à un événement ; et bien entendu tout le monde en rêve. Mais voilà avant cela il y a différents phases, voir notre article 7 phases pour une bonne stratégie inbound marketing mais aussi (et nous allons nous y intéresser) mettre les bons CTA en place sur son site ou blog. Les call-to-action pour rappel, sont des liens, boutons ou visuels qui ont pour but d’inciter l’utilisateur à réaliser une action (inscription, achat etc…)

La landing page

Cette page de destination est classique et très utilisée dans une stratégie d’inbound, mais vraiment très efficace.  En effet le but étant de cliquer le plus fréquemment vers une page qui va proposer une offre très facilement accessible, (avec un formulaire), cela peut-être un livre blanc à télécharger par exemple.

Boutons de partages sociaux

Très classique et on l’on peut en voir tous les jours, les CTA comme les boutons de partages sur les réseaux sociaux, sont aussi indispensables. Ils sont à intégrer sur les blogs, dans les billets ou même encore dans vos mails marketing. Le but étant de faciliter le partage sur les plateformes sociales.

Un CTA spécifique pour la promotion des événements

Les événements ne sont pas toujours très simples à promouvoir, malgré la diffusion et donc il en résulte un nombre maigre de participants. Un ou plusieurs Call-to-action peuvent être alors intégrés à des endroits stratégiques de votre espace, pour aider à la promotion de l’événement.

Une barre de bienvenue sur le site

Ils’agit d’un CTA simple qui peut être disposé dans la barre du site web (en haut). Tout simplement il s’agit d’une bonne entrée en matière sur le site web et un bon complément à vos autres CTA.

Un popup pour quitter votre site

Pour inciter un internaute à s’inscrire à votre newsletter (et rappeler qu’elle existe) avant qu’il ne quitte le site, il est bien de mettre en place un pop-up « last chance ». Excellent taux de conversion pour ce CTA !

Vous avez les bons CTA et les bonnes phases pour votre stratégie inbound, il n’y a plus qu’à retrousser les manches et en avant…

Optimiser sa veille sur le web et les réseaux sociaux (Webinar)

Nous (LEW) avons eu le plaisir d’animer avec Albane Flamant Marketing Manager France chez Talkwalker, un webinar le 7 mars dernier avec pour thématique « comment optimiser sa veille web et réseaux sociaux en 10 étapes ». Pour rappel Talkwalker est une plateforme de veille puissante et qui innove régulièrement avec de nouvelles fonctionnalités en social data & social listening. Incontestablement la veille est un processus déterminant pour toutes les marques ou les entreprises souhaitant recueillir des informations pertinentes sur son secteur, surveiller ce que fait la concurrence ou encore chasser les tendances sur le web.

La veille peut-être utile dans un cadre de lancement marketing, pour contrôler la e-réputation ou encore tout simplement pour observer ce que font les concurrents (veille concurrentielle). Un impératif : choisir les bons outils en fonction des objectifs et du budget. Cela pourra être selon ces critères, des outils de cartographie, d’alertes ou encore des plateformes de veille (du tout en un). Il y a donc différents types de veille mais aussi cela comporte diverses étapes qui seront à mener pour une veille efficiente dont :

Définir les sujets intéressants

Quelle sera la thématique de la veille ? Sur quoi portera t’elle ?

Se fixer des objectifs clairs mais également mesurables

Il est bien dans un premier de temps de faire un audit sur ce qui a déjà été réalisé dans votre structure, c’est le point de départ. Il sera plus aisé d’établir des objectifs précis et opérationnels.

Filtrer les résultats pour une meilleur lisibilité

Certaines entreprises (utilisatrice de Talkwalker) utilisent des filtres personnalisés et pour ainsi mieux comprendre comment les gens parlent de leurs produits et de leurs services.

Rapatrier les indicateurs dans un dashboard

Lorsque que la veille est effectuée et terminée il convient de rassembler les indicateurs de performance dans un tableau de bord. En effet ceci pour comparer les différents indicateurs et de mettre en avant des conclusions. Il sera plus aisé de comparer les objectifs et les résultats, ce qui permettra d’affiner les futures stratégies et campagnes.

Pour en savoir plus nous vous invitons à visionner le replay du webinar ici 10 étapes pour une veille efficace du web et des réseaux sociaux (dans revoir ce webinar)

Optimiser sa veille sur le web et les réseaux sociaux (Webinar)
Talwalker

 

Les actions déterminantes pour votre content marketing 1/2

Etablir une vraie stratégie éditoriale pour un blog, c’est indispensable surtout pour une marque ou entreprise souhaitant recueillir des leads qualifiés. Nous en avons déjà parlé, mais cela est à inclure dans votre plan inbound marketing (voir 7 phases pour une bonne stratégie inbound marketing) pour attirer dans l’entonnoir (parlons franchement) des prospects et les transformer en clients. Mais en parallèle et en bonne intelligence vous avez besoin de quelques essentiels du marketing de contenu (Content Marketing).

Pour cela et dans les grandes lignes voici les principaux tips à noter pour votre stratégie de contenu :

La définition de vos attentes et objectifs

Voilà une phase en amont comme point de départ, c’est à dire de définir réellement vos objectifs et vos attentes. Ces objectifs doivent être réalistes et atteignables. Il est aussi important de faire une petite étude de votre concurrence (veille sur l’environnement concurrentiel), vous y verrez plus clair ensuite. La stratégie sera plus facile à déterminer, en sachant précisément le message que vous souhaitez faire passer. Identifiez aussi clairement vos cibles…

Identification des ressources et de la recherches des tendances

Votre curation de contenu devra être au top. Compte tenu déjà de votre veille concurrentielle (vu précédemment), il sera bien de se munir d’outils de veille pertinents et trouver des sujets qui vous intéressent et inspirant ( 5 outils pour votre curation de contenu ). La recherche d’illustrations est à prendre en compte aussi, bien entendu pour agrémenter vos rédactions (banque d’images etc…). Vous avez bien pensez à tout cela ?

Un planning éditorial à mettre en place

Le fait de se projeter sur un mois est un atout pour votre plan de contenu, cela laisse le temps de réfléchir aux futures thématiques sur lesquelles vous allez communiquer.C’est une source d’erreur en moins aussi, ainsi pour éviter la redondance des sujets. Un planning éditoriale se met en place avec des outils comme Trello par exemple, facile d’accès et assez intuitif.

Le ROI pour l’atteinte des objectifs

Les retombées du marketing de contenu sont tout à fait mesurables, vous saurez si vos objectifs sont atteints. Le ROI est assez facilement lisible, en effet il est tout à fait aisé de connaître le taux de conversion de vos articles ( via des Analytics )

La suite dans un prochain épisode de SocialMediaOptimization…

Les actions déterminantes pour votre content marketing_