Les premières étapes d'une stratégie de social selling

Les premières étapes d’une stratégie de social selling

Les médias sociaux permettent de donner de la visibilité sur les différentes activités en B2B et B2C, mais en poussant plus loin ils peuvent-être même des leviers importants pour la vente.

Trouver des prospects, rentrer en contact avec eux sur les réseaux sociaux, c’est ce qu’on l’appelle communément  le « social selling ». En effet le travail des commerciaux est aujourd’hui en évolution et la stratégie diffère un peu d’une basique feuille de route pour engranger de la visibilité simplement.

Mais quelles sont les réflexions à avoir pour développer et identifier le business sur les plateformes sociales ?

La formation et la mise en place de l’écosystème

Est-ce que vous et/ou vos commerciaux avez déjà une présence sur les médias sociaux ? Il est pertinent d’évaluer leur niveau sur le social media. Montrez l’exemple avec votre profil si vous êtes actif, c’est l’image de l’entreprise aussi que vous mettez en jeu. Accompagnez-les dans cette démarche voire même mettez en place des formations avec des professionnels du métier si cela est possible. C’est une véritable mise en place de votre écosystème de présence et de prospection digitale.

Mettre les efforts sur un nombre limité de plateformes sociales

2 à 3 réseaux sont suffisants, ce n’est pas nécessaire d’aller plus loin, cela demande trop d’efforts et cela est chronophage. N’oubliez pas que vous n’avez pas que ce canal-ci à exploiter. Ou sont vos prospects et partenaires (prescripteurs potentiels) ? Sur quels réseaux ? Ce sont sur ces espaces qu’il faut concentrer les efforts. Linkedin sera vraiment le réseau par excellence pour aller identifier des prospects, avec une application comme le Sales Navigator. Cette appli recense des prospects via des critères que vous aurez intégré au préalable…

Mettre en place une veille et des outils de social automation

Votre entreprise et ses collaborateurs doivent avoir une facilité à accéder aux contenus pour les diffuser à leur tour. Cela passe par une mise en place d’une veille efficace, afin de constituer une écoute de la concurrence notamment. Des outils et plateformes comme Brandwatch, Talkwalker, Meltwater peuvent vraiment y contribuer, on parle alors de social listening. Il y a aussi une nécessité à utiliser des outils de social automation comme Sprout Social, ou encore Spokal afin d’optimiser leur temps et simplifier leur animation (Voir notre article Le social automation : quels outils pour gagner en productivité ?

Identifier les KPI importants

Ce sont les indicateurs-clés à définir, ils auront un rôle primordial dans votre recherche de performance et donc de business. Vous ne pouvez pas agir sans ces KPI (like, volume des publications, impressions, clics …) pour votre ROI, posez ces différentes données noir sur blanc, encore une fois les bons outils sont d’usage (Sprout Social notamment pour les rapports détaillés).

Ce sont donc les premières grandes étapes pour un processus de social selling, et qui vous permettront d’identifier plus facilement les opportunités de business. 1, 2, 3, 4 c’est parti !

Les premières étapes d'une stratégie de social selling

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *