Analyser l’impact d’un évènement avec la social data : le cas #RDVLEW

Facebook, Twitter, Instagram, ou encore Youtube  : la social data englobe les différentes données collectées principalement sur les réseaux sociaux, issues des publications et des activités des internautes. Si celle-ci vient également alimenter pour partie le big data (on parle aussi de Big Social Data), son utilité propre s’illustre en de nombreuses occasions, qu’il s’agisse de réaliser de la veille ou d’analyser l’impact d’un évènement à différents moments.

Social data : ton univers impitoyable

Suivi de campagnes spécifiques, de tendances, détection d’influenceurs, elle permet plus largement de faciliter la prise de décisions via la maîtrise de ses informations quant à cette partie « sociale ». Dans certains cas ou en fonction ((de l’ampleur) du point de départ) des études, l’intérêt n’est pas de se fier unilatéralement à (l’agrégation) des données brutes susceptibles de ne pas offrir un rendu  « juste » : la complémentarité entre la finesse de l’analyse humaine et celle des outils doit se poursuivre pour un travail pertinent et de qualité dans la bonne imbrication et hiérarchisation des informations. Nous avons pu l’observer par exemple lors de notre étude sur les visages féminins du marketing d’influence sur Twitter en 2019, alors que nous réalisions un top de ces figures.

En effet, il convient toujours d’appliquer une méthodologie, et il peut y en avoir plusieurs à mobiliser en fonction des objectifs et périmètres impliqués face aux sujets traités : cela est d’autant plus complexe dans certaines organisations devant établir un pont entre certains métiers et certaines entités (exemple d’une équipe digitale X partageant avec une autre équipe digitale Y) . Il faut aussi savoir faire face aux changements, afin de faire évoluer le tout avec pertinence.

En bref, face à une quantité de données gigantesque à analyser, les outils (dont chacun a sa petite spécificité) demeurent essentiels. Mais ils demeurent un moyen, et non une fin. C’est la méthode qui compte. Et, en fonction de l’utilisation et du partage de ces données (pour une étude d’opinion, une stratégie marketing, de l’innovation etc.), elle prendra une forme différente.

 

Analyser retombées avec la social data

 

Exemple d’utilisation de la social Data avec le suivi d’un évènement (#RDVLEW)

Nous avons souhaité visualiser un peu mieux l’impact sur Twitter de notre évènement dédié aux femmes d’influence (toujours sur Twitter), qui s’est déroulé le 18 septembre dernier à Lyon, à l’amphithéâtre du campus de Sciences-U.

Suivi d’un hashtag dédié #RDVLEW

La première des choses pour cela aura été en amont de créer un hashtag dédié à cet évènement : comme nous faisons plusieurs RDV LEW dans l’année mais de manière non rapprochée, il s’agit d’un hashtag unique que nous utilisions déjà et qui tombait sous le sens pour nous dans sa « signature ».

La finalité du hashtag ici, au delà de créer de l’engagement auprès des followers qui nous connaissent déjà, est de développer une audience plus globalement en tant que marque. Aussi plus largement, quand on choisit un hashtag, il faut que ce dernier soit a minima en rapport avec sa marque et son secteur d’activité, ainsi que du mindset de sa cible. Simple a priori, mais pas toujours aussi évident. On ne fera pas tout un déroulé sur le sujet de la bonne utilisation du hashtag ici (préférer le court, pas d’espace, éviter le raccolage), mais à noter que différents outils peuvent encore une fois accompagner ces démarches.

Avec ce hashtag, l’information du RDV LEW et des conférences qu’il porte dans son ensemble est délivré. Et ce dernier s’accompagne en substance d’importants efforts de communication en amont, pendant, et en aval dudit évènement.

NB : pour éviter des déconvenues telles que le choix un hashtag qui serait employé aussi par d’autres dans le cadre de leurs évènements, mieux vaut réaliser un mini benchmark avant de se lancer.

Une visualisation des données = une vue substantielle de l’intérêt

Dans notre analyse nous avons notamment utilisé l’outil de social media intelligence et brand monitoring Brandwatch pour suivi de campagne. A noter qu’à J+7 de l’évènement, Make Me Stats (un outil de veille sociale intéressant à suivre aussi) nous communiquait déjà une vue d’ensemble. Comme on peut bénéficier de cette vue gratuitement, il est toujours intéressant d’en profiter.

Tendance #RDVLEW social listening Make Me Stats

 

Nous avons pu avoir ensuite une vue d’ensemble sur notre volume de mentions et le nombre d’auteurs uniques impliqués sur Twitter dans le cadre de cet évènement (période mi/fin mai à fin octobre). Nous avons pu constater à cette occasion que, au delà du partage du top influenceuses marketing sur Twitter , certains posts relatifs au tips qui avaient été partagés par ces dames avaient trouvé aussi un bel écho.

Key Insights social data RDVLEW

Exemple de live tweet de Nathalie Wolff quant à l’intervention de Nadia Alves alors qu’elle livre ses astuces de communicante

Ci-dessous le graphique nous montre par exemple l’importance des différents auteurs quant au sujet de l’évènement

 

 

Les sujets / mots clés les plus populaires apparaissent également sous la forme d’un nuage de tags pour montrer la prépondérance de certains.

Sujets les plus populaires social listening RDVLEW

 

Du côté de l’audience nous pouvons enfin identifier des informations quant aux profils concernés : les femmes sont plus impliquées que les hommes (le sujet, relatif aux femmes, les touche vraisemblablement davantage), et nous pouvons observer une qualification naturelle de ces profils qui demeurent intéressés par les sujets Business & Tech (mais pas que).

Enfin, nous observons que les professions les plus impliquées sont dans tout ce qui touche au marketing et la communication, ainsi que le top management.

informations démographique audience twittos social mediaTop intérêts et professions auteurs data mining

 

Nous ne ferons pas état de tout ce qui peut concerner le suivi de cet évènement, mais à titre d’exemple concret la social data a donc une grande utilité pour piloter et suivre un évènement sur une période donnée, en comparaison avec une plage précédente, ou / et encore enrichies avec d’autres informations communiquées. En effet, elle permet d’éclairer notamment sa stratégie social media et a posteriori sa prise de décision.

Pour plus d’informations sur les RDV LEW (édition n°7 annoncée au 5/12 avec Linkfluence) vous pouvez également retrouver la playlist dédiée sur la chaîne Youtube Les Experts du Web.

 

Playlist conférences social data marketing d'influence RDV LEW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *